5 / 10
Marie-Madeleine au pied de la Croix
Les armes et le chiffre de Marguerite de Coëtivy et de François de Pons  sont répandus partout dans ce manuscrit commandé pour les dévotions de Marguerite durant son veuvage. L’enlumineur anonyme est influencé par le maître tourangeau Jean Bourdichon dans le traitement des personnages en plan rapproché. Il a cependant un style personnel, empreint de tristesse, qui exalte l’affliction de Marie-Madeleine, livide au pied de la Croix.
+

© IRHT CNRS Chantilly Musée Condé