Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/11
LA COURONNE D'ÉPINE : Elle fait partie du trésor de la Cathédrale de Notre-Dame-de-Paris depuis 1806. C'est Saint Louis qui l'a rapporté en France. Au XIIIe siècle, il avait fait édifié un reliquaire à sa mesure : la Sainte Chapelle. Elle peut être vénérée par les fidèles chaque premier vendredi du mois et chaque vendredi de Carême.
2/11
LE SUAIRE DE TURIN :
Depuis qu’en 1898, Secondo Pia a divulgué une photographie dont le négatif laisse apparaître le portrait du Christ d’une façon miraculeusement précise, ce linceul de plus de 4 mètres de long alimente les débats scientifiques et largement encouragé la vénérations des fidèles.
3/11
LE SAINT BERCEAU
Exposé dans un reliquaire en cristal au sein de la basilique Sainte-Marie-Majeure, à Rome, le Sacré Berceau contient des pièces en bois qui aurait appartenu à la crèche de Jésus.
4/11
LA SAINTE TUNIQUE
Exposée tous les 50 ans, elle est conservée à la basilique Saint-Denys d'Argenteuil. C’est le vêtement qu'aurait porté Jésus Christ durant le Calvaire.
5/11
LA COIFFE DE CAHORS :
À l'époque de Jésus, on recouvrait la tête des défunts d'une coiffe. Récupérée par ses apôtres après la Résurection, cette relique serait restée à Jérusalem pendant près de 800 ans avant d’être donnée à Charlemagne qui la remettra lui même à l’évêque de Cahors. Aujourd’hui, elle est conservée dans la chapelle Saint-Gausbert de Cahors.
6/11
LA COURONNE DE FER DE LOMBARDIE :
Précieux symbole de la royauté italienne, la couronne de fer a été réalisée en 591. Elle est composée d'un des clous de la Vraie Croix, découverte par sainte Hélène. De Charlemagne à Ferdinand Ier d'Autriche, en passant par Charles Quint et Napoléon ont ceint en leurs temps cette couronne.
7/11
LA SAINTE LANCE : Précieuse pour avoir percé le flanc du Christ lors de sa crucifixion, la sainte Lance a été revendiquée un peu partout en Europe. D'Antioche à Rome, d'Arménie au Saint-Empire germanique. Au XIIIe, Louis IX a acheté un fragment pour l'entreposer dans la Sainte-Chapelle à Paris. Il a disparu à la Révolution. Depuis 1492, un autre fragment se trouve à Rome.
8/11
LE SAINT CALICE DE VALENCE :
Le saint Calice qu'aurait utilisé le Christ durant la Cène pourrait se trouver à Valence. Après avoir été caché chez une fidèle pendant la guerre d'Espagne. Il fut à l'honneur en 1982, lors de la visite de Jean-Paul II qui l'utilisa pour la messe après avoir vénéré la relique dans la chapelle.
9/11
LA COLONNE DE LA FLAGELLATION :
Cet instrument aurait été utilisé pendant la Passion du Christ pour y lier Jésus. Cet épisode est le témoin de la flagellation qu'Il a subi. Elle est aujourd'hui en partie exposée à la basilique Sainte-Pradèxe à Rome.
10/11
LE SAINT MORS DE CARPENTRAS :
Retrouvée par sainte Hélène sur le lieu supposé de la Crucifixion, ce saint Mors, ou Saint Clou, aurait été fabriqué avec un clou qui attachait la main droite du Christ. Il a été gardé à Constantinople avant de disparaître et d'être retrouvé à Carpentras. Ce saint Mors est désormais le principal attribut du blason de la ville du Vaucluse, depuis 1260.
11/11
La Sainte Face est une icône acheiropoïète, c'est à dire qu'elle a été imprimée de manière miraculeuse quand Véronique a utilisé son voile pour essuyer le visage du Christ lors de montée au Calvaire. Le voile de Manoppello, conservé dans le sanctuaire éponyme, en Italie, serait cette Sainte Face. Cette image aurait servi de modèle pour les représentations ultérieures. Benoît XVI s'est rendu à Manoppello durant son pontificat.