Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/10

La Vierge Marie, une femme éternelle

Du 14 septembre au 20 décembre 2019, l’exposition "La Madone, femme éternelle", à la galerie G. Sarti à Paris (VIIIe), propose de présenter, à travers trente et une madones du XIVe au XVIe siècles, l’évolution de la représentation de la Vierge Marie. Tantôt mère de tendresse, femme allaitante, épouse ou reine du ciel, la Vierge s’illustre sous toutes les coutures. Car bien qu’elle ait été choisie par Dieu pour porter le Sauveur, elle n’en reste pas moins une femme "normale" que l’on invoque comme une mère protectrice.
2/10

Tolkien, un homme de foi

Dévoilant à la fois l’homme et son œuvre, la Bibliothèque nationale de France présente, du 22 octobre 2019 au 16 février 2020, la plus grande exposition jamais réalisée sur le sujet, qui réunira 300 pièces exceptionnelles. Conçu comme un voyage en Terre du Milieu, cet événement permettra au public d’appréhender le monde imaginaire forgé par l’auteur du "Seigneur des Anneaux". L’occasion de (re) découvrir que le romancier était un fervent catholique et qu’il fut, toute sa vie, inspiré par la spiritualité chrétienne. Un pan de sa vie méconnu qui permet, pourtant, de mieux comprendre les descriptions, à la fois fantastiques et épiques, du bien et du mal de l’ensemble de son œuvre.
3/10

Précieuses et méconnues broderies

Du 24 octobre 2019 au 20 janvier 2020, le musée de Cluny à Paris exposera l’un des arts les plus précieux et les plus prestigieux du Moyen Âge : les broderies à fils de soie, d’or et d’argent. Et pas besoin d’être un as de la couture pour apprécier la beauté de ces tissus. Entre les vêtements liturgiques, aparaçons, aumônières ou devants d’autel, vous découvrirez la virtuosité d’un art profondément méconnu mais aussi la beauté iconographie des scènes représentés. Quatre scènes de Vies de saints parmi les plus beaux exemples de la production florentine seront exceptionnellement présentées. On pourra également admirer l’un des plus beaux panneaux brodés de Cluny représentant La guérison miraculeuse au tombeau de saint Martin.
4/10

Les reliques, toute une histoire !

L’année 2019 marque les 900 ans du premier sanctuaire érigé à Saint-Antoine en Isère pour abriter les reliques d’Antoine le Grand. L’occasion pour Saint-Antoine-l’Abbaye de se plonger dans la formidable épopée des reliques médiévales. Sur près d’un millénaire, les visiteurs sont invités à découvrir des textiles, des manuscrits et bien sûr de précieux reliquaires dont beaucoup viennent du Trésor de la cathédrale de Liège en Belgique, l’un des plus importants d’Europe. Une exposition passionnante pour tout comprendre sur la vénération des reliques saintes et la construction des grands sanctuaires qui les abritent.
5/10

Luca Giordano, une fougue inégalée

À partir du 14 novembre 2019 et jusqu’au 23 février 2020, le Petit Palais présente pour la première fois en France une rétrospective consacrée au peintre napolitain Luca Giordano. Il demeure le peintre par excellence des églises de Naples qui sont remplies de ses toiles d’autel et dont l’exposition présentera une sélection. Ses immenses compositions frappent par leur dramaturgie qui mettent en scène les saints de la Contre-Réforme comme les patrons tutélaires de la ville, notamment San Gennaro. Parmi ses compositions tourmentées à ne pas manquer : la Crucifixion de Saint Pierre ou encore le Martyr de saint Sébastien.
6/10

Léonard de Vinci, l’incontournable

L’année 2019, marque le cinquième centenaire de la mort de Léonard de Vinci. Pour cet anniversaire, le Louvre, qui possède la plus importante collection au monde de peintures de Léonard ainsi que vingt-deux dessins, ne pouvait pas manquer un tel évènement. Le musée présentera ainsi, du 24 octobre au 2019 au 24 février 2020, une rétrospective inédite pour montrer comment Léonard de Vinci à mis la peinture au dessus de tout en lui donnant une puissance humaine et spirituelle jamais égalée. L’occasion de redécouvrir les plus grands chefs-d’œuvre du maître italien regroupé au cœur de l’exposition la plus attendue de l’année : La Joconde, bien sûr, mais aussi la Vierge aux rochers, le Saint Jean-Baptiste ou encore la Sainte-Anne. Des œuvres qui ne laisseront pas indifférents.
7/10

La renaissance italienne, maîtresse du sacré

À partir du 13 septembre, le musée Jacquemart-André met à l’honneur la collection Alana, l’une des collections privées les plus secrètes de la Renaissance italienne conservée aux États-Unis. Pour la première fois, les passionnés de Vierges à l’Enfant et de fonds dorés pourront découvrir une collection inédite regroupant les chefs-d'oeuvre sacrés des plus grands maîtres italiens. Au programme : la délicate Vierge à l’Enfant d’Orazio Gentileschi ou encore sa foisonnante Annonciation mais aussi Les symboles des quatre évangélistes de Véronèse. L'émerveillement sera sans aucun doute au rendez-vous.
8/10

Regards sur la cathédrale… de Chartres

Du 21 septembre 2019 au 16 février 2020, le musée des Beaux-Arts de Chartres propose une exposition sous forme de parcours dans le temps, depuis les origines du gothique jusqu’à nos jours en donnant à voir en quoi la cathédrale de Chartres fait partie des plus beaux édifices chrétiens de France. Des images pieuses destinées aux pèlerins aux œuvres artistiques contemporaines, l’exposition montrera que le joyau chartrain n’a cessé d’inspirer les peintres, sculpteurs, et orfèvres depuis des siècles. Une exposition placée sous le signe de la dévotion et de la contemplation.
9/10

Greco, le plus mystérieux des peintres espagnols

C’est la première grande rétrospective du Greco organisée en France, présentée du 16 octobre 2019 au 10 février 2020. Dernier grand maître de la Renaissance et premier peintre du Siècle d’or espagnol, le Greco ne cesse de fasciner par l’originalité de son œuvre et la fougue qui transparaît dans chacune de ses peintures. Figures allongées, s’étirant à l’infini, son esthétisme original pour l’époque n’a cessé de troubler ses contemporains. C’est cependant sa toile L’Adoration du nom de Jésus qui le fera remarquer auprès du roi Philippe II. Point de départ de son succès qui le mènera à Tolède, cité de l’archevêché, où il s’adonnera à la réalisation de merveilleux retables.
10/10

Être beau, ça veut dire quoi ?

À l’occasion de la Journée mondiale des personnes handicapées, le Musée de l’Homme ouvre, le 4 décembre 2019, l’exposition Être beau, une série de portraits de personnes de tous âges, tous milieux, toutes professions, qui ont pour point commun de ne pas être dans la « norme ». Pendant trois ans, Frédérique Deghelt, écrivaine, et Astrid di Crollalanza, photographe, ont donné image et parole à ceux qui ne sont généralement pas audibles, permettent d’engager une réflexion sur l’image de soi et la place de l’autre dans la société. Et si être beau c’était tout simplement être soi ?