7 / 12
Le miracle de la source
Trop faible pour faire la route à pied, François monte à l’Alverne à dos d’âne tiré par un paysan. On est au mois d’août. La chaleur est grande et l’ascension de la montagne pénible. À mi-chemin, le paysan se met à gémir : « Je n’en peux plus, je meurs de soif ». Pris de compassion, François descend de l’âne, s’agenouille et prie. Puis il s’adresse au paysan : « Cours vers cette roche. Le Seigneur vient d’en faire jaillir une source d’eau vive ». Le paysan se plaque au sol pour en boire avidement. Cette fresque symbolise les deux aspects de la spiritualité franciscaine : l’élan vers le Très-Haut (François en prière, épousant l’élévation de la montagne) et la communion à la création (le paysan au sol buvant à la source).
+

© Public domain