6 / 10
Kim en Joong, chapelle du monastère du rosaire et du Sacré-Coeur (Paray-le-Monial), 2015-2017
Très marqué par les couleurs de l'Orient, Kim En Joong produira ces tâches colorées si caractéristiques de son art. À Séoul, alors qu'il étudie à l'école des Beaux-arts, il est séduit par l'art occidental et décide alors de s'installer en Suisse. Par ses voyages, il découvrira la lumière de la Provence, de la Bretagne et trouvera dans la spiritualité des moines dominicains la sérénité qu'il cherchait. Il intègre alors l'Ordre en 1974. Sa peinture se veut abstraite mais toujours dans une recherche de spiritualité. Ses couleurs et ses formes n'imposent rien mais suggèrent : "Tout mon art est d'aller des ténèbres à la lumière", déclare-t-il.
+

© Centre international du Vitrail