Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/10
NOTRE-DAME DU TRAVAIL (PARIS) : Cette église fut construite en 1900 par Jules Astruc dans une paroisse ouvrière de Paris. L'architecture métallique rappelle l'aspect des usines où travaillaient les paroissiens. La nef, insoupçonnable de l'extérieur, est un vaisseau métallique de 135 tonnes de fer et d'acier, aussi étonnant qu'original.
2/10
SAINT-CHRISTOPHE DE JAVEL (PARIS) : Le quartier de Javel est essentiellement marqué par l’industrie des transports : locomotives, wagons, aérostats, et surtout l’activité automobile à partir de 1919. C’est pourquoi l’église est dédiée à saint Christophe, le patron des voyageurs. Il est d'ailleurs représenté dans les fresques qui décorent l'intérieur de l'édifice. Construite en 1926, il s'agit de la première église préfabriquée de France. Ce procédé de construction était novateur pour l'époque et essentiellement destiné à la construction rapide d’habitations par l’emploi de matériaux en ciment armé préalablement préparés en série.
3/10
NOTRE-DAME-DE-TOUTE-GRÂCE À ASSY (HAUTE-SAVOIE) : L’église Notre-Dame-de-Toute-Grâce (1950), est l’édifice clé du renouveau de l’art sacré au XXe siècle. Fondée par le chanoine Devémy pour la population sanatoriale nouvellement installée, l’église du Plateau d’Assy a été décorée sur les conseils du père dominicain Marie-Alain Couturier. Les chefs-d’œuvre qui la décorent sont signés des plus grands artistes de l’art moderne de l'époque : Rouault, Bonnard, Lurçat, Matisse, Braque, Léger, Chagall…
4/10
CHAPELLE DU ROSAIRE À VENCE (ALPES-MARITIME) : chef-d’œuvre conçu par Henri Matisse de 1948 à 1951, cette chapelle est l'une des œuvres emblématiques de l'artiste. Matisse a élaboré les plans de l’édifice et tous les détails de la décoration : vitraux, céramiques, stalles, bénitiers, objets du culte, ornements sacerdotaux... Pour la première fois, un peintre réalise un monument dans sa totalité, de l’architecture au mobilier et aux vitraux. La première pierre de la chapelle est posée en 1949 et l’inauguration et la consécration ont lieu en 1951.
5/10
NOTRE-DAME-DU-HAUT DE RONCHAMP (SAÔNE) : La chapelle Notre-Dame du Haut fait partie d’un réseau de 17 sites, les « Sites Le Corbusier », choisis parmi les plus importants construits par l’architecte. Bâtie sur l'emplacement d'un lieu de pèlerinage dédié à la Vierge, l'église est l'un des fleurons de l'architecture sacrée du XXe siècle. L’architecte a su se saisir d’une commande religieuse pour l’interpréter d’une façon totalement nouvelle tout en respectant la tradition dans ses éléments les plus essentiels nécessaires à l’acte liturgique chrétien. Avec ses formes concaves et convexes, ses vitraux abstraits et son épaisse toiture de béton, elle surprend par sa modernité.
6/10
NOTRE-DAME DE ROYAN (CHARENTE-MARITIME) : L'église Notre-Dame de Royan succède à une église néogothique détruite lors du bombardement de janvier 1945. Cet édifice est l’œuvre de l'architecte Guillaume Gillet à qui l'on doit entre autres le pavillon français à l'exposition de Bruxelles (1958) ou la prison de Fleury-Mérogis (1968). Commencée en 1954, Notre-Dame est inaugurée le 10 juillet 1958. Le parti architectural audacieux s'inspire des innovations techniques de 1955 par Sarger. On peut admirer l'impressionnante hauteur de l'édifice et son plafond en forme de coque de bateau renversé. Construite en béton brut de décoffrage, elle s'inscrit pleinement dans le renouveau de l'art sacré d'après-guerre.
7/10
SAINT-JOSEPH DU HAVRE (SEINE-MARITIME) : L'église Saint-Joseph est inscrite aux Monuments historiques depuis 1964. Édifice emblématique de la Reconstruction, l'église a été réalisée par le célèbre architecte Auguste Perret puis achevée par des membres de son Atelier en 1957. Mémorial élevé à la mémoire des victimes des bombardements, l’édifice est exceptionnel par sa tour-lanterne, culminant à 107 mètres de hauteur. Les vitraux, réalisé par Marguerite Huré, projettent une douce lumière à l'intérieur de l'édifice.
8/10
SAINTE-BERNADETTE DU BANLAY (NIÈVRE) : Construite par l'architecte Claude Parent en 1966 dans le quartier du Banlay, l'église Sainte-Bernadette a été classée monument historique en 2000. L’église est inspirée de l’architecture des bunkers. Deux coques de béton s’imbriquent l’une dans l’autre et donne cette forme monolithique évoquant un rocher. De l’extérieur, l’édifice est austère, rude. À l'intérieur, une douce lumière apparaît grâce à un éclairage zénithal.
9/10
CATHÉDRALE DE LA RÉSURRECTION D'ÉVRY (ESSONNE) : Œuvre de l'architecte Mario Botta, cette cathédrale, inaugurée en 1996, offre une forme inédite. Généralement en forme de croix, l'église est ici de forme circulaire, rompant ainsi avec la tradition. L'édifice est un exemple concret de la recherche de créativité dans l’architecture contemporaine. L'artiste explique avoir été inspiré par les constructions byzantines et romanes du Nord de l'Italie mais aussi par cette phrase de saint Augustin : « Dieu est semblable à un cercle dont la circonférence est partout et le centre nulle part ».
10/10
CATHÉDRALE NOTRE-DAME DE CRÉTEIL (VAl-DE-MARNE) : Bâtie en 1978, l'église Notre-Dame de Créteil est devenue cathédrale en 1987. Le projet « Créteil Cathédrale » visait à rendre ce lieu phare du diocèse plus visible, plus grand et plus accueillant. L'église a donc été agrandie à partir de 2014. Sur la silhouette basse de l’ancien bâtiment se déploie désormais une grande coupole formée de deux grandes coques sphériques symbolisant deux mains jointes en prière. L'église peut désormais accueillir plus de 1000 fidèles.
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.