7 / 10
« C’est ainsi : Dès que nous ressentons le désir de faire quelque chose de bien, comme une œuvre de charité, nous nous disons “c’est l’Esprit saint qui me l’inspire”, dès que nous ressentons le besoin en nous d’attaquer le faible, il n’y a aucun doute : c’est le diable. Parce que c’est l’action du diable d’attaquer le faible. » Homélie à Sainte-Marthe, le 8 janvier 2018.
+

©M. Migliorato | CPP