6 / 7
Il faut donc “dépenser” son temps pour le Seigneur. En particulier, a-t-il proposé, en prenant soins des personnes “éprouvées par la souffrance”, celles qui peuvent “seulement recevoir sans rien donner de matériel” en retour. Sur celui qui le fait, a assuré le pontife, resplendira la “pauvreté lumineuse de Bethléem”.
+

© Antoine Mekary | ALETEIA | I.Media