2 / 10
Article 2 : Le scout est loyal à son pays, ses parents, ses chefs et ses subordonnés 
« L’idée est que le scoutisme prépare des citoyens libres, heureux, prêts à s’engager », indique le dominicain. « Comme c’est le cas au sein de son unité, de son groupe, le scout est appelé à occuper une place dans son pays, son travail. Peu importe le “groupe humain”, il y a toujours des chefs et des subordonnés mais la loyauté, la franchise, l’honnêteté sont valables pour tous ».
+

© Scouts unitaires de France I Montage Aleteia