Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/8
Le jardin de l'abbaye Notre-Dame d'Evron (Mayenne).
Succédant aujourd‘hui aux fondateurs bénédictins et aux Soeurs de la Charité Notre-Dame d’Evron, la maison de formation de la Communauté Saint-Martin s’inscrit dans une tradition multiséculaire de chercheurs de Dieu. L’abbaye se compose aujourd’hui d’un grand logis abbatial et d’un jardin.
2/8
Le jardin du Bois Richeux (Eure-et-Loir).

La Ferme de Bois Richeux, située au cœur de l’ancienne forêt des Carnutes, est l’une des plus anciennes fermes de France. Avant d’appartenir à Madame de Maintenon et Louis XIV, elle connut une époque faste au Moyen âge. Un formidable itinéraire spirituel.
3/8
Le jardin de l'abbaye de Salagon (Alpes-de-Haute-Provence).

Fondé par les Bénédictins au début du XIIe siècle, ce prieuré est entouré de remarquables jardins aménagés à partir de 1986. Plusieurs espaces ont été reconstitués : jardin médiéval, jardin des senteurs, jardin des Temps modernes, jardin des simples et des plantes villageoises, jardin de la noria.

Ouverture :
Mai : 10h à 19h
Juin - Août : 10h à 20h
4/8
Le jardin de l'abbaye de Saint-Wandrille. (Seine-Maritime)

Cette abbaye bénédictine de la congrégation de Solesmes est située dans la commune de Saint-Wandrille-Rançon en Normandie. Un bel exemple de jardin monastique contemporain.
5/8
Le jardin de l'abbaye Sainte-Marie de Longues sur mer (Calvados).

Dans les vestiges d'une ancienne abbaye bénédictine du XIIIe siècle dont il subsiste la maison abbatiale, le réfectoire des moines ainsi que les ruines de la chapelle, trois jardins se succèdent : jardins de fleurs aux tons pastel, jardin potager, jardin de méditation bordé d'hydrangeas au flanc sud du réfectoire des moines.

Ouverture exceptionnelle à l’occasion de l'opération « Rendez-vous aux jardins » les 1er, 2 et 3 juin prochains.
6/8
Le jardin de l'abbaye Saint-Pierre de Solesmes (Sarthe)

C'est une abbaye bénédictine située à Solesmes dans la Sarthe, dont les origines remontent à 1010. Elle fait partie de la congrégation de Solesmes.
Les jardins les plus vastes sont en clôture. Ici le jardin français, avec ses pelouses en bowling-green et ses ifs taillés en cube et en cône. Il symbolise l'ordre de la vie conventuelle.
7/8
Le jardin de l'abbaye Saint-Georges de Boscherville (Seine-Maritime).

Tout près de Rouen, à Saint-Martin de Boscherville se dresse l'une des plus prestigieuses abbayes romanes de Haute Normandie. Derrière le bâtiment abbatial ont été reconstitués, il y a une vingtaine d’années, les jardins tels que les moines mauristes les créèrent en 1683, agrandissant considérablement le jardin médiéval qui existait auparavant.
8/8
Le jardin de l'abbaye de Daoulas (Finistère).

Il jouxte l’abbaye et surplombe la mer. On y vient pour arpenter son jardin de plantes médicinales, inspiré du Moyen Âge, qui présente sur deux niveaux, pas moins de 250 espèces condimentaires, thérapeutiques, aromatiques, exotiques...

Ouverture : du 12 mai au 16 juin : de 13h30 à 18h00. Du 17 juin au 18 septembre : de 10h30 à 19h00