Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/30

John Henry Newman (1801-1890)

D'abord prêtre anglican, John Henry Newman se convertit au catholicisme et devient un théologien de renom. Il implante la Congrégation de l'Oratoire en Grande Bretagne en y menant des centaines de retraites. Auteur de nombreux ouvrages théologiques de référence, il est créé cardinal à la fin de sa vie en reconnaissance de ses travaux.

Sa canonisation a eu lieu le 13 octobre 2019.
2/30

Dulce Lopes Pontes (1914-1992)

Cette religieuse brésilienne, fondatrice des Sœurs missionnaires de l'Immaculée Conception de la Mère de Dieu, est dès le début de sa vocation dévouée aux pauvres. Toute sa vie, elle multiplie les œuvres de charité pour leur venir en aide, notamment en fondant un hôpital.
Surnommée le « bon ange de Bahia », Dulce Lopes Pontes a été canonisée le 13 octobre 2019.
3/30

Barthelemy des Martyrs (1514-1590)

Religieux portugais dominicain, archevêque de Braga, il participe au Concile de Trente et a à cœur de mettre en pratique ses directives dans son diocèse. Il élabore notamment un catéchisme pour les fidèles et crée des séminaires. Épuisé par 28 ans d'épiscopat, il se démet de sa charge et finit sa vie dans la prière et la pauvreté au couvent.

Il a été canonisé le 5 juillet 2019.
4/30

Joséphine Vannini (1859-1911)

Religieuse italienne, Joséphine Vannini est cofondatrice des Filles de saint Camille avec le bienheureux Luigi Tezza. Elle dirige la congrégation sans s’épargner, en donnant l'exemple d'une vie entièrement dévouée aux personnes malades.

Béatifiée par le pape Jean Paul II en 1994, elle a été canonisée le 13 octobre 2019. 
5/30

Marguerite Bays (1815-1879)

Couturière de métier, laïque suisse appartenant au Tiers-Ordre de saint François d'Assise, Marguerite Bays mène une existence pauvre, toutefois remarquable par sa piété. Guérie miraculeusement d’un cancer, stigmatisée, c'est une véritable mystique du quotidien. Elle a été canonisée le 13 octobre 2019.
6/30

Marie Thérèse Chiramel Mankidyan (1876-1926)

Religieuse indienne, fondatrice des Sœurs de la Sainte Famille de Thrissur, Marie Thérèse Chiramel Mankidyan se dévoue tout au long de sa vie au service des plus nécessiteux, toutes castes et religions confondues, malgré de nombreuses épreuves et en parallèle d'une intense vie mystique.

Sa canonisation a eu lieu le 13 octobre 2019.
7/30

 Lucia Ripamonti (1909-1954)

Religieuse italienne, de la congrégation des Servantes de la Charité, Lucia Ripamonti mène une vie humble et dévouée aux plus nécessiteux. Issue d'une famille ouvrière, Lucia travaille depuis sa petite enfance dans une usine pour participer au financement de sa famille nombreuse. Elle se démarque par son sens de la prière. Elle participe chaque jour à la messe en supportant une lourde maladie avec patience.

Sa béatification est prévue le 9 mai 2020.
8/30

Concepción Cabrera de Armida (1862-1937)

Épouse et mère de famille mexicaine, tout en s'occupant de l'éducation de ses enfants, Concepcion Cabrera de Armida se consacre à l'apostolat, fondant les Œuvres de la Croix et participant à la fondation de plusieurs congrégations religieuses. Elle est connue pour avoir été une grande mystique. Ses écrits sont considérés comme un chef-d'œuvre spirituel.

Elle a été proclamée bienheureuse le 4 mai 2019.
9/30

Angelo Marina Alvarez et 26 compagnons (+1936 et 1937)

Martyrs, Angelo Marina Álvarez et ses dix-neuf compagnons dominicains sont tous tués à cause de leur foi durant la guerre d’Espagne, en 1936 et 1937.
10/30

Angel Cuartas Cristobal et ses 8 compagnons (1910-1934)

Angel Cuartas Cristobal fait partie d'un groupe de séminaristes espagnols tués à Oviedo entre 1934 et 1937 par les miliciens républicains, parce qu'ils étaient candidats au sacerdoce. Ces martyrs de la guerre d'Espagne sont morts en raison de leur foi comme 1875 autres martyrs pendant cette période et reconnus par l'Église.

Tous ont été béatifiés le 9 mars 2019.
11/30

Enrique Angelelli (1923-1976)

Évêque de la Rioja et martyr argentin, Enrique Angelelli est engagé toute sa vie auprès des plus pauvres. Cependant son action est mal reçue par la dictature militaire qui l'accuse d'être communiste. Après avoir vivement condamné les atrocités du régime, Mgr Angelelli reçoit plusieurs menaces avant d'être assassiné dans un  simulacre d’accident de voiture.

Il a été béatifié le 27 avril 2019.
12/30

Mariano Mullerat i Soldevila  (1897-1936)

Laïc et martyr espagnol, Mariano Mullerat i Soldevila est médecin, militant catholique et maire de sa ville. La profession de sa foi va lui coûter la vie : le 13 août 1936 il est enlevé et assassiné par des miliciens républicains au cours de la guerre d'Espagne.

Il a été béatifié le 23 mars 2019.

 
13/30

Carlos Murias (1945-1976)

Prêtre franciscain argentin et martyr, Carlos Murias est tout au long de sa vie fidèle à l'orientation pastorale de son évêque, Mgr Angelelli, lui même martyr. Comme son supérieur, il s'engage auprès des plus pauvres et des réprimés de la junte militaire, raison pour laquelle il est torturé puis assassiné.

Il a été proclamé bienheureux le 27 avril 2019.
14/30

Gabriel Longueville (1931-1976)

Né en Ardèche, ce prêtre français, missionnaire en Argentine consacre toute sa vie à l'action en faveur des plus pauvres et des réprimés de la junte militaire argentine. Proche de Mgr Enrique Angelelli, son engagement va lui coûter la vie : il est en effet torturé puis assassiné par la police du régime le 18 juillet 1976.

Il a été proclamé bienheureux le 27 avril 2019.

 
15/30

Louis Marie Palazzolo (1826-1887)

Prêtre italien, Louis Marie Palazzolo est toute sa vie un véritable prédicateur de missions populaires, catéchiste dans les quartiers pauvres et travailleur social. Il fonde l'ordre des Sœurs des pauvres de Bergame qui l’aident dans ses œuvres auprès des plus démunis.

Il a été canonisé le 28 novembre 2019.
16/30

Vasile Aftenie et 6 compagnons (1899-1950)

Né le 14 juin 1899, à Valea Lungă en Roumanie, cet évêque gréco-catholique roumain est emprisonné, torturé et exécuté dans les geôles communistes avec six autres évêques pour son refus d'abandonner la foi catholique et de rompre avec le pape. Tous le sept sont morts en martyrs entre 1950 et 1970. Il s'agit de Vasile Aftenie, Ioan Balan, Tit Liviu Chinezu, Alexandru Rusu, Ioan Suciu, Valeriu Traian Frentju et du cardinal Iuliu Hossu.

Ils ont été béatifiés le 2 juin 2019.
17/30

Edvige Carboni (1880-1952)

Laïque italienne connue pour avoir été une grande mystique, Edvige Carboni aurait porté les stigmates et aurait été également sujette à de nombreuses visions. Tout au long de sa vie, elle se dévoue aux plus pauvres en supportant de nombreuses souffrances qu'elle offre pour la conversion des pécheurs.

Elle a été béatifiée le 15 juin 2019.
18/30

Sandra Sabattini (1961-1984)

Membre de la communauté Jean XXIII, Sandra Sabattini, jeune laïque italienne, s'engage activement auprès des personnes handicapées et marginalisées. Elle rayonne par sa foi auprès des personnes qu'elle rencontre. À l'âge de 10 ans, Sandra écrit dans son journal : « Une vie vécue sans Dieu n'est qu'un moyen de passer le temps, ennuyeux ou amusant, à remplir en attendant la mort ».

Elle sera proclamée bienheureuse le 14 juin 2020.
19/30

Guadalupe Ortiz de Landázuri (1912-1975)

Médecin espagnol, laïque du mouvement Opus Dei, Guadalupe Ortiz de Landazuri fait de nombreux sacrifices pour son apostolat. Elle s'occupe de la formation chrétienne des jeunes et implante notamment l'Opus Dei au Mexique. Professeur de chimie et chercheuse, une maladie du cœur qu'elle supportait depuis plus de 20 ans avec beaucoup de patience et de piété finit par l'emporter.

Elle a été proclamée bienheureuse le 18 mai 2019.
20/30

Olinto Marella (1882-1969)

Prêtre italien né dans un village de pêcheurs pas loin de Venise, Olinto Marella, en tant que séminariste, étudiant et prêtre à Rome, se lie d'une grande amitié avec le futur pape Jean XXIII. Toute sa vie, il organise diverses œuvres pour les miséreux et les enfants démunis. Vivant pauvre avec les pauvres, il mendie lui-même dans la rue pour les plus nécessiteux.

Il a été béatifié le 28 novembre 2019.
21/30

Richard Henkes (1900-1945)

Prêtre allemand de la congrégation des pallotins et martyr, Richard Henkes est résistant contre le nazisme. Ses nombreuses activités et notamment ses prédications lui valent d'être déporté au camp de concentration de Dachau où il se dévoue aux autres jusqu'à la mort, le 22 février 1945.

Il a été béatifié le 15 septembre 2019.
22/30

Wenceslao Pedernera (1936-1976)

Laïc argentin et martyr, Wenceslao Pedernera, époux et père de famille, est ouvrier dans les vignobles de Mendoza en Argentine, très engagé dans le mouvement rural catholique. Proche collaborateur de l'évêque Enrique Angelelli, il organise de nombreuses initiatives pour les plus pauvres. Il est assassiné devant ses trois filles par la police du régime militaire.

Il a été béatifié le 27 avril 2019.
23/30

Giuseppe Ambrosoli (1923-1987)

Prêtre italien, Giuseppe Ambrosoli est missionnaire en Ouganda où il assiste la population comme chirurgien et gynécologue pendant plus de 30 ans. Réputé comme médecin des corps et des âmes, il fait preuve d'un dévouement radical jusqu'à sa mort dans la maladie lors de la guerre civile de l'Ouganda.

Il a été béatifié le 28 novembre 2019.
24/30

Benedetta Bianchi Porro  (1936-1964)

L'amour des autres pousse cette jeune laïque italienne à vouloir devenir médecin. Elle étudie de toutes ses forces malgré une maladie rare qui ne lui laisse pourtant aucun espoir. Devenue paralysée, Benedetta Bianchi Porro témoigne d'une joie de vivre tirée de sa foi profonde qui impressionne tous ceux qui viennent la rencontrer dans sa chambre.

Elle a été proclamée bienheureuse le 14 septembre 2019.
25/30

Stefan Wyszyński (1901-1981)

Primat de Pologne, archevêque de Gniezno et de Varsovie, cette grande figure de l'Église polonaise combat durant des décennies le régime communiste avec courage pour défendre la population opprimée et la liberté de la foi catholique sous le régime totalitaire. Son attitude lui vaut plusieurs années de prison et des pressions permanentes tout au long de son sacerdoce.

Sa béatification est prévue le 7 juin 2020.

 
26/30

Maria del Carmen Lacaba Andía et 13 compagnes (1882-1936)

Religieuse franciscaine de l'Immaculé Conception, Maria del Carmen Lacaba Andia, comme ses treize compagnes religieuses, est torturée et tuée à cause de sa foi en 1936 au cours de la guerre d'Espagne. Mère María aurait pu être sauvée, mais elle décide de rester avec les sœurs aînées, dont une invalide. Elles sont fusillées sur une place de Madrid.

Toutes ont été proclamées bienheureuses le 22 juin 2019.

 
27/30

Maria Emilia Riquelme y Zayas  (1847-1940)

Religieuse espagnole, Maria Emilia Riquelme y Zayas née le 5 août 1847 à Grenade, est missionnaire du saint Sacrement et de Marie Immaculée. Toute sa vie, elle se dévoue aux plus nécessiteux. Elle est un exemple du renoncement de soi.

Elle a été proclamée bienheureuse le 9 novembre 2019.
28/30

Donizetti Tavares de Lima (1882-1961)

Le père Donizetti Tavares de Lima, appelé le saint curé de Tambau, au Brésil, s'engage dès le début de son sacerdoce avec beaucoup de détermination pour les plus démunis et les ouvriers. Très charismatique, montrant des dons de guérison et de lévitation pendant la célébration de la messe, il attire des foules de fidèles.

Il a été proclamé bienheureux le 23 novembre 2019.
29/30

Jan Franciszek Macha (1914-1942)

Ce prêtre polonais est assassiné en 1942 par les nazis parce qu'il est prêtre. Malgré la torture, sa foi n'est pas été brisée. En prison, il fabrique un chapelet avec des bouts de ficelle, auxquels il ajoute une croix avec une écharde éclatée de la table. Dans sa dernière lettre à sa famille, il écrit : « Ne désespérez pas! Tout ira bien ! Sans un arbre, la forêt deviendra une forêt. Sans une hirondelle, le printemps viendra également et sans un homme, le monde ne s'effondrera pas ».

Il a été béatifié le 28 novembre 2019.

 
30/30

Maria Luigia Vettoli (1826-1886)

Née Née à Soccavo, près de Naples, en Italie, Maria Luigia Vettoli supporte patiemment le harcèlement de sa tante après la mort de ses parents. Elle devient tertiaire franciscaine sous le nom de Sœur Marie-Louise du Saint-Sacrement et jouit d'une grande réputation de sainteté. Elle fonde l'institut des sœurs franciscaines adoratrices de la Sainte Croix. Elle a été béatifiée le 12 décembre 2019.

Et aussi... Louis Marie Palazzolo (1826-1887) ; Alfredo Cremonesi (1902-1953) ; Victor Emilio Moscoso Cárdenas (1846-1897) ; James Alfred Miller (1944-1982) ; Maria Colón Gullón Yturriaga et 2 compagnes (+1936) ; Francesco Mottola (1901-1969) ; Joan Roig i Diggle (1917-1936) ; Gaetano Gimenez Martin et 15 compagnons (+1936). Tous ont été béatifiés en 2019.