Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/10
Saint Christophe (IIIe s.), saint patron des voyageurs, des touristes et des automobilistes. Il est montré dans les récits comme un géant, passeur au bord d'un fleuve pour aider les voyageurs à traverser un cours d’eau dangereux. Il transporte un jour un enfant qui se révèle être le Christ lui-même. En grec, son nom signifie "porte-Christ" et le désigne comme protecteur de tous ceux qui utilisent des moyens de transport.
2/10
Saint Joseph de Cupertino (1603 – 1663), saint patron des voyageurs aériens et des pilotes. Ce célèbre « saint volant », né en Italie dans les Pouilles, a été désigné par l'Église saint protecteur des métiers liés à l’aviation et des cosmonautes grâce à ses dons de lévitation. D’une grande richesse spirituelle et humaine, porteur de dons mystiques étonnants, il est aussi devenu le saint patron des étudiants qui peuvent l’invoquer en particulier au moment des examens.
3/10
Saint Raphaël, saint patron des navigateurs. Plus généralement, le saint archange est honoré par l’Église comme le saint patron des voyageurs sur terre, sur mer et dans les airs. Son nom signifie la "guérison de Dieu". Mentionné dans le Livre de Tobie, il accompagne le jeune Tobie dans son voyage. Saint Raphaël est également le saint patron du Renseignement des Armées.
4/10
Saint Gilles (640 - 720), saint patron des camping-caristes (depuis 2017)
D’origine grecque, saint Gilles a longtemps vécu en ermite dans les forêts du Gard près de Nîmes avant de fonder une abbaye dans une petite ville qui porte aujourd’hui son nom : Saint-Gilles-du-Gard. Située sur l’un des chemins de Saint-Jacques de Compostelle, elle a largement contribué à sa popularité. On l’invoque aussi contre la peur et la folie.
5/10
Saint Bernard de Menthon (XIe s.), saint patron des montagnards, des alpinistes et des randonneurs dans les Alpes. Archidiacre d’Aoste, ce prédicateur itinérant est toujours par monts et par vaux pour visiter les paroisses alpines. Attentif à la sécurité des pèlerins et des voyageurs, il fonde au milieu du XIe s les hospices du Grand-Saint-Bernard et du Petit-Saint-Bernard ainsi qu’un monastère. Les célèbres chiens sauveteurs lui doivent également leur nom.
6/10
Saint Jacques Le Majeur (Ier s.), saint patron des pèlerins. Devenu l’un des plus proches apôtres du Christ avec son frère saint Jean l’Évangéliste et saint Pierre, ce pêcheur du lac de Tibériade est, selon la tradition, l’évangélisateur de l’Espagne. Saint Jacques est le premier apôtre à être mort en martyr, le lieu où a été découvert son corps (campus stellae : Compostelle) est devenu l’un des plus célèbres pèlerinages de la chrétienté après Rome et Jérusalem.
7/10
Saint Raymond de Peñafort (1175 – 1275), saint patron des véliplanchistes. Ce Catalan, célèbre par sa science du droit canonique, a été Maître Général des Dominicains. La légende raconte que, retenu dans l’île de Majorque, il étend son manteau sur l’eau, en relève un pan sur un bâton pour figurer la voile et traverse ainsi la mer à vive allure jusqu’à Barcelone !
8/10
La Madone de Ghisallo, patronne universelle des cyclistes.
Le culte de la petite église a été ouvert en 1948 lorsque le pape Pie XII a proclamé la Madone de Ghisallo « Patronne universelle des cyclistes ». Le sanctuaire, situé dans les hauteurs de Bellagio, sur le lac de Côme, fait souvent partie de l’itinéraire du Tour de Lombardie et du Tour d’Italie. De nombreux cyclistes célèbres, italiens ou étrangers, y ont laissé une bicyclette ou un maillot comme ex-voto.
9/10
Sainte Marthe (Ier s.), sainte patronne des aubergistes, des hôteliers et des gens d’accueil. Fidèle disciple, elle a accueilli plusieurs fois Jésus avec son frère Lazare et sa sœur Marie, dans leur maison de Béthanie, où elle se montrait très affairée par opposition à sa sœur, contemplative. Selon la tradition, après la mort du Christ, tous trois se seraient établis en Provence et Marthe y aurait vaincu la tarasque, sorte de dragon qui terrorisait la population.
10/10
Sainte Geneviève (vers 420 – 500), sainte patronne des gendarmes. Née à Nanterre, la jeune fille se consacre à Dieu par un vœu de virginité et vient à Paris mener une vie religieuse non cloîtrée. Elle réconforte les habitants de la cité lors de l’invasion des Huns et vient en aide à ses concitoyens pendant une famine, faisant en permanence preuve de courage, d’humilité et de disponibilité pour les autres, toutes qualités que doivent cultiver les gendarmes.