2 / 10
Aurélie, apicultrice
Pendant près de dix ans, Aurélie ne connaît que les emplois précaires. Lasse de cette situation, et voulant construire son avenir, elle songe à s’installer et prépare le brevet professionnel de responsable d’exploitation agricole (BPREA) au cours duquel elle travaille pendant un an chez un apiculteur. Son choix est confirmé : c’est vers l’apiculture qu’elle se tourne. Installée depuis quinze mois, elle a choisi de s’installer progressivement : commençant avec quinze  ruches, elle a rapidement multiplié ses essaims, portant son cheptel à 35 ruches. Son nouvel objectif ? 130 ruches d’ici deux ans.
+

© Fondation Raoul Follereau