Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
1/8

La basilique Saint-Denis

Construite sur la tombe de saint Denis, l’abbaye royale de Saint-Denis accueille dès la mort du roi Dagobert en 639, et jusqu’au XIXe siècle, les sépultures de 43 rois, 32 reines et 10 serviteurs de la monarchie. Les souverains francs ont toujours été en quête de légitimité, ce qui explique en partie leur volonté de reposer auprès des reliques de saint Denis. Le cri de ralliement des chevaliers sur les champs de bataille au Moyen Âge « Montjoie saint Denis ! » devint d'ailleurs la devise du royaume de France qui se plaçait ainsi sous la protection du saint titulaire du royaume.
2/8

Les reliques de saint Denis, Rustique et Eulethère

Si les reliques de saint Denis et ses compagnons ont vécu une histoire mouvementée, on sait que, dès le XIIe siècle, le roi Louis VII et la reine Aliénor d’Aquitaine avaient disposés  trois reliquaires en argent sur un somptueux autel placé dans le chevet nouvellement construit. En pleine lumière, les pèlerins pouvaient ainsi se recueillir plus facilement auprès du saint. Aujourd'hui, l'autel du XIXe siècle abrite trois reliquaires plus récents contenant toujours des ossements.
3/8

La fosse d'inhumation de saint Denis et ses compagnons

Dans l’immense crypte archéologique, une fosse conserve le souvenir de l’emplacement de la tombe et des reliques de saint Denis et de ses deux compagnons installés. Cette fosse a été le centre de tous les édifices construits, de la première chapelle du IVe jusqu’à la grande abbatiale du XIIIe siècle que l'on connaît aujourd'hui.
4/8

La crypte secrète de saint Denis à Paris

Parmi les vestiges les plus incroyables du passage de saint Denis dans la capitale, la crypte située dans le Ve arrondissement de Paris est sans doute la mieux cachée de toute la capitale. Dissimulée sous un parking privé, cette crypte, baptisée à l’époque « Saint-Denis-sous-terre » se trouvait sous l’ancienne église Notre-Dame-des-Champs (détruite à la Révolution). C'est là que la dépouille des souverains, morts en dehors de la capitale, était honorée pendant toute une nuit avant d’être transférée à la basilique de Saint-Denis. La légende raconte que c’est dans le quartier Saint-Jacques que le saint aurait commencé sa mission avant d’être arrêté et condamné à mort. Après sa disparition, plusieurs églises et chapelles furent érigées dans le quartier pour commémorer la mémoire de l’évangélisateur.
5/8

La statue de saint Denis par Fernand Guignier

Dans le XVIIIe arrondissement de Paris, au square Suzanne Buisson, les Parisiens remarqueront une fontaine surplombée par la statue de saint Denis tenant sa tête entre ses mains. Réalisée en 1941, elle est l’œuvre du sculpteur Fernand Guignier. Elle rappelle le moment où saint Denis, alors en chemin vers l'actuelle ville de Saint-Denis, se serait arrêté un instant à un fontaine située à Montmartre pour y laver sa tête.
6/8

La porte Saint-Denis à Paris

Arc de triomphe situé dans le Xe arrondissement de Paris, la porte Saint-Denis, bien qu'elle porte le nom du premier évêque de Paris, n'évoque pas le saint en lui-même. Construite en 1672 par l'architecte François Blondel, elle a été conçue à la gloire de Louis XIV. Si on lui a donné le nom de "Saint-Denis", c'est parce que c'est à cet endroit qu'aboutit la rue Saint-Denis, route qui conduit directement Paris à la basilique de Saint-Denis.

 
7/8

Saint Denis sur la cathédrale Notre-Dame de Paris

En tant que protecteur de Paris et du royaume de France, saint Denis trouve naturellement sa place dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. Son martyre est ainsi évoqué plusieurs fois à l'intérieur et sur l'édifice. Au portail de la Vierge, à gauche de la façade, le saint, entouré de deux anges, est reconnaissable à la tête qu’il porte entre ses mains. Au portail sud, dédié à saint Étienne, saint Denis est à nouveau représenté : il tient sa calotte crânienne entre ses deux compagnons martyrs. On retrouve également le saint à l'intérieur de la cathédrale à travers une statue de Nicolas Coustou mais aussi dans plusieurs vitraux et sur l'ambon placé dans le chœur

 
8/8

La relique de saint Denis dans le coq de Notre-Dame de Paris

Avant l'incendie qui a endommagée Notre-Dame de Paris le 15 avril dernier, beaucoup ignoraient que le coq qui surmontait la flèche de la cathédrale, conservait plusieurs reliques. À l'intérieur, on trouve, en effet, un fragment de la vraie croix mais aussi des reliques de sainte Geneviève et... saint Denis ! Par chance, le coq a survécu à la chute, sauvant par la même occasion cette mince relique de l'évêque de Paris.