Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
1/11
La chapelle de Saint-Damien. Première chapelle reconstruite par saint François en 1205. Au début de sa conversion, alors que cet endroit n’était que ruine, et qu’il priait devant le crucifix, il entendit le Christ en croix lui demander de « rebâtir sa maison en ruines ». Cet événement marqua sa vie à jamais. C’est là qu’il composa son Cantique des créatures qui célèbre la vie et la création. Là aussi qu’il installa Claire d’Assise avec un groupe de jeunes filles donnant naissance au premier couvent de l’ordre des pauvres dames, ou clarisses. Claire y mourut en 1254.
2/11
La basilique Sainte-Marie-des-Anges. Édifiée dans dans le Val de Spoleto entre 1569 et 1679 sur les ordres du pape Pie V en hommage au saint, la basilique englobe la Portioncule et le Transito, qui sont la chapelle restaurée par saint François et le dispensaire où il mourut en 1226.
3/11
La chapelle de la Portioncule. Aujourd’hui enchâssée dans la basilique Sainte-Marie-des-Anges, c'est ici que saint François concrétisa son appel à vivre l’Évangile à la lettre et fonda l’ordre des franciscains, en 1209. Ce lieu lui fut si cher qu’il voulut y mourir en 1226. Depuis 800 ans, on y célèbre, le 2 août, le « Grand pardon d’Assise », l’une des plus belles traditions franciscaines.
4/11
La Chapelle du Transito, derrière la Portioncule. Voilà le dispensaire où mourut saint François le 3 octobre 1226. On y trouve une statue en terre cuite de saint François tenant l’Évangile et une croix, réalisée en 1490. Sur les murs, des fresques réalisées vers 1520, reproduisent des scènes de vie des premiers frères mineurs.
5/11
L’ermitage de l’Alverne. Situé à environ 1.200 m d'altitude, c'est dans ce lieu solitaire et boisé que Saint François reçut les stigmates de la Passion en 1224. Vers la fête de la croix Glorieuse le 14 septembre, tandis qu’il est en prière, il voit descendre du ciel un séraphin aux six ailes resplendissantes qui s’approche de lui. François voit entre ses ailes un homme crucifié sur une croix. La vision disparut après avoir marqué sa chair des clous de l’homme crucifié.
6/11
Ermitage des Carceri. Tout proche d’Assise, c'est là où saint François avait coutume de se retirer avec ses frères pour méditer dans le recueillement et la solitude. Donné à François par les bénédictins, s’y trouvaient alors qu’une petite chapelle, quelques grottes creusées dans le rocher et des abris sommaires servant d’ermitage. On peut y voir le champ des oiseaux où saint François a aussi prêché aux oiseaux.
7/11
Sanctuaire de Poggio Bustone. C'est ici qu'eut lieu une étape fondatrice de sa vie. Là, saint reçoit l’assurance du pardon complet de ses fautes et l’assurance que son ordre attirerait de nombreuses vocations dans le monde entier. C’est également de là que François envoya en mission ses premiers frères pour apporter un message de paix dans le monde.
8/11
Sanctuaire de La Foresta. Fondé par saint François, c'est dans ce sanctuaire que le Poverello, selon la tradition, multiplia les récoltes d’un prêtre, et fit le miracle du vin. On l’appelle le « Cana Franciscain ». Il y composa aussi une partie de son Cantique des Créatures.
9/11
Sanctuaire de Greccio (Rieti). Cet ermitage a été fondé par saint François en mémoire de la première crèche, en 1223. C’est en effet ici, dans une grotte, que le saint reconstitua la naissance de Jésus. Après cette célébration, l’usage de la crèche de Noël se répandit dans la famille franciscaine et dans les foyers, c’est la « Bethléem franciscaine».
10/11
Sanctuaire de Fonte Colomb, près de Rieti. Cet dans cet ermitage fondé par ses soins qu'après quarante jours de jeûne, il a écrit, sous la dictée du Christ, la Règle de l’Ordre des Frères Mineurs, toujours en usage dans les communautés franciscaines à travers le monde. Il s’y réfugiait aussi, pour tenter de soigner ses yeux qui s’affaiblissaient tellement qu’il a fini par perdre l’usage de la lumière. On y trouve La chapelle de la Maddalena (12e s.) où apparaît le « T », emblème de la croix dessiné par le Poverello, la grotte et le tronc d'arbre où Jésus est apparu au saint.
11/11
La basilique Saint-François, à Assise, où se superposent deux espaces d'assemblée - l'un appelé « église inférieure » et l’autre « église supérieure » - conserve le corps de saint François depuis 1230, mais qui n’est révélé au public que depuis 1818. La deuxième église, élevée au-dessus de la première, est décorée de fresques de Giotto relatant la vie de saint François, selon les désirs des franciscains qui voulaient présenter aux yeux du public un cycle imagé retraçant la vie de leur saint fondateur.