8 / 9
En méditation
Georges de la Tour s'est lui aussi laissé inspirer par la Marie-Madeleine pénitente. Ici, point de grotte mais un intérieur chaleureux et intime. Assise devant un miroir, Marie-Madeleine semble perdue dans ses pensées et en pleine méditation comme en témoigne ses mains croisées. Sur ses genoux, le "memento mori" lui rappelle la vanité de la vie terrestre et le besoin de s'en détacher pour suivre les pas du Christ. Un tableau d'une grande douceur dont le réalisme encourage le spectateur à s'identifier.
+

© Domaine public