Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/20
ABBAYE SAINT-MICHEL DE CUXA : Au pied du Canigou s'élève, au milieu des vergers, un monastère surmonté d'un magnifique clocher roman percé de baies géminées. Fondée au IXe siècle, l'abbaye Saint-Michel de Cuxa est occupée par des moines bénédictins. À découvrir : le cloître, en partie reconstitué, dont les chapiteaux en marbre rose sont un remarquable témoignage de la sculpture romane.
2/20
ABBAYE DE SAINT-MARTIN DU CANIGOU : L’abbaye romane Saint-Martin-du-Canigou a été fondée autour de l’an mil par Guifred II, comte du Conflent et de Cerdagne. Durant huit siècles, des moines bénédictins vécurent en ce lieu. Au cœur du massif du Canigou, dans un écrin de verdure, cette abbaye est un vrai bijou du premier art roman.
3/20
ABBAYE DE PONTIGNY : L’abbaye de Pontigny est le plus grand édifice cistercien du Moyen Âge conservé intact de nos jours.
Avec ses 108 mètres de longueur, c’est un immense vaisseau médiéval. Construite au XIIe siècle l’abbaye est un édifice unique tant par sa taille que son style au dénuement extrême.
4/20
ABBAYE DE LA CHAISE-DIEU : Fondée en 1048 par Robert de Truande, l'abbaye possède une célèbre danse macabre, fresque murale du XVe siècle. 144 stalles merveilleusement sculptées, voulues par le pape Clément VI, ainsi que de très belles tapisseries ornent l’intérieur de l’abbaye et entourent le tombeau de Clément VI (1353).
5/20
ABBAYE DE CADOUIN : Fondée en 1115 par Géraud de Salles, l'abbaye s'est rapidement développée pour devenir un monastère puissant et un prestigieux sanctuaire de pèlerinage grâce à une relique : le Saint Suaire de Cadouin. Classée au Patrimoine mondial de l'Unesco, en tant qu'étape des chemins de Saint-Jacques de Compostelle, l'abbaye cistercienne de Cadouin est un chef-d'œuvre de l'architecture romane en Périgord.
6/20
ABBAYE AUX DAMES DE SAINTES : Située sur la rive droite de la Charente, l'abbaye Aux Dames, première abbaye de femmes en Saintonge, a été fondée en 1047. Jusqu'à la Révolution française, elle fut l'un des plus puissants monastères de la région. Cet ancien couvent est devenu, aujourd'hui, un centre culturel de recherche et de pratiques musicales. La façade de l'église abbatiale est célèbre pour ses sculptures romanes typiques du style saintongeais.
7/20
ABBAYE DE FONTENAY : Située au nord de la Bourgogne, l’abbaye de Fontenay a été fondée en 1118 par saint Bernard de Clairvaux et demeure la plus ancienne abbaye cistercienne conservée au monde. Classée monument historique dès 1862, elle a été inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco en 1981. Elle accueille chaque année plus de 100 000 visiteurs qui viennent admirer la beauté et la pureté d’une architecture préservée depuis 900 ans.
8/20
ABBAYE DE SAINT-SAVIN : l'abbatiale poitevine, fleuron de l'art roman en Poitou-Charentes, s'impose par ses peintures murales commanditées par les moines bénédictins. La "Sixtine de l'époque romane", comme l'avait déclaré André Malraux. Au XIXe siècle, grâce à l’initiative de Prosper Mérimée, alors Inspecteur général des Monuments historiques, les peintures, datées de la fin du XIe-début XIIe siècle, furent sauvées.
9/20
ABBAYE DE ROYAUMONT : l'abbaye de Royaumont fut fondée en 1228 par Louis IX – futur saint Louis – avec le soutien de sa mère Blanche de Castille. Richement dotée par le roi qui aimait à s’y retirer, elle connut au XIIIe siècle un grand rayonnement.
Précepteur des enfants royaux, Vincent de Beauvais a écrit une fameuse somme encyclopédique des savoirs médiévaux, réalisée avec l’aide des moines de Royaumont. Le réfectoire, la cuisine de moines et le cloître sont autant de pièces exceptionnelles à ne pas manquer.
10/20
ABBAYE DE CÎTEAUX : Située au cœur de la Bourgogne à une vingtaine de kilomètres au sud de Dijon, l'abbaye de Cîteaux est la maison-mère de la famille cistercienne. Le clunisien Robert, abbé de Molesmes, quitta son abbaye en 1098 et fonda un nouveau monastère dans la forêt de Cîteaux. L'abbaye ne prendra son essor qu'avec l'arrivée du jeune Bernard de Fontaine, le futur saint Bernard. Après les pillages de la guerre de Cent Ans, la Révolution rasera l'abbaye, n'épargnant que la bibliothèque du XVIe siècle et un corps de logis du XVIIe.

11/20
ABBAYE DE FONTEVRAUD : L’abbaye royale de Fontevraud, située aux confins des trois provinces du Poitou, de l’Anjou et de la Touraine, est l’une des plus vastes cités monastiques héritées du Moyen Âge. Classée Monument historique dès 1840, elle est, depuis 2000, inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco avec l’ensemble du Val de Loire. Une abbesse dirigea l'abbaye qui abrita femmes et hommes répartis entre les quatre prieurés. Les gisants d’Aliénor d’Aquitaine, de son mari Henri II Plantagenêt et de leur fils Richard Cœur de Lion, exposés dans l'église abbatiale, rappellent le rattachement de l'abbaye à la royauté.
12/20
ABBAYE DE NOIRLAC : En Berry, à 40 km au sud de Bourges, l’abbaye cistercienne de Noirlac, du XIIe siècle, est l’un des ensembles monastiques de France les mieux conservés. Construite à partir de 1150 par un petit groupe de moines venus de Clairvaux, l’abbaye de Noirlac est le reflet de l’ascétisme monacal de l’ordre cistercien. L’ascèse cistercienne se lit parfaitement dans la simplicité des formes architecturales : nudité de l’appareil de pierres, ornements dépouillés des chapiteaux… l’ensemble appelle au renoncement.
13/20
ABBAYE DE FONTFROIDE : L’abbaye de Fontfroide voit le jour en 1093, sur les terres données à quelques moines bénédictins par le Vicomte de Narbonne. L’abbaye tire son nom de la source se trouvant à proximité, la Fons Frigidus, la Fontaine Froide. Elle se développe réellement qu’après 1145 lors son rattachement à l’Ordre de Cîteaux. À partir du XVe siècle, l’abbaye tombe en Commende : le Roi de France impose ses abbés, des nobles la plupart du temps peu soucieux des considérations monastiques. De nouvelles constructions voient le jour donnant un air de château à Fontfroide : cour d’honneur, frontons, jardins en terrasses etc.
14/20
ABBAYE DE MONDAYE : La communauté des chanoines réguliers de Mondaye appartient à l’Ordre de Prémontré, fondé par saint Norbert au XIIe siècle, dans le grand élan de la réforme dite grégorienne. À la différence des moines, ils s’impliquent dans la vie du diocèse en desservant, trois paroisses qui représentent près de 70 villages. Ils sont chargés aussi d’autres pastorales, comme des aumôneries d’étudiants, d’hôpital et de prison. Les bâtiments qui accueillent les chanoines datent du XVIIIe siècle. Les bâtiments conventuels ainsi que l’église abbatiale forment un ensemble classique très harmonieux.
15/20
ABBAYE DE MOISSAC : Le cloître de l'abbaye de Moissac est exceptionnel et sans doute l'un des plus beaux de France. Achevé en 1100, il s'agit du cloître historié le plus ancien du monde. Il possède 76 chapiteaux dont 46 historiés racontant des scènes de la Bible. Les autres chapiteaux sont décorés de magnifiques motifs floraux. Le tympan de l'abbaye représentant l'Apocalypse est également un élément à ne pas manquer. Le cloître et le tympan ont été inscrits au Patrimoine mondial de l'UNESCO.
16/20
ABBAYE SAINT-PIERRE DE BRANTOME : Brantôme appelée la Venise du Périgord est cernée par l’eau. L’abbaye est sur un site idéalement placé sur les bords de la Dronne, au bas d’une falaise. Dès leur installation au VIe siècle, les moines utilisent la falaise pour réaliser des abris troglodytes. Une dizaine de grottes aménagées abritaient le chauffoir, le lavoir des moines, le moulin abbatial et le pigeonnier. Le monastère fut agrandi dans le prolongement de la falaise et plusieurs fois remanié. La tradition veut que ce soit Charlemagne qui consacra l'abbaye St Pierre de Brantôme en y déposant les reliques d'un enfant martyr, un des saints Innocents, Sicaire. Son rattachement, à la fin du XIe siècle, à l'abbaye de la Chaise-Dieu, lui donnera un nouvel essor.
17/20
ABBAYE DE SENANQUE : Notre-Dame de Sénanque est une abbaye cistercienne située sur la commune de Gordes, dans le Luberon. Les lignes harmonieuses et pures de l'Abbaye de Sénanque en font un des joyaux de l'art roman. Elle a été fondée en 1148 par des moines cisterciens provenant de l'abbaye de Mazan dans le Vivrais. En 1544 lors des guerres de religion, le monastère est incendié par les vaudois et le bâtiment des convers détruit. L'abbaye fut un temps abandonnée mais une nouvelle communauté de moines s'y est installée en 1988.
18/20
ABBAYE DU THORONET : Édifiée entre 1160 et 1230, l'abbaye du Thoronet est, avec Silvacane et Sénanque, l'une des trois abbayes cisterciennes de Provence. La pureté et la simplicité de ses volumes, essentiellement dictées par l'organisation de la vie communautaire, ont inspiré des générations d'architectes. Le Corbusier visite le site en 1953 et déclare : « À l'heure du "béton brut", bénie, bienvenue et saluée soit, au cours de la route, une telle admirable rencontre. »
19/20
ABBAYE DE GUILHEM LE DESERT : Joyau du premier art roman languedocien, ce sanctuaire, fondé au début du IXe siècle, est l'un des plus importants foyers spirituels et culturels du Languedoc. La fondation, en 804, de l’abbaye bénédictine s’inscrit dans le contexte historique et religieux de la région. Dès le Xe siècle, alors que Guilhem est devenu Saint-Guilhem, le rayonnement spirituel de l'abbaye s’affirme et le monastère devient une halte privilégiée sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. En 1998, elle est classée au Patrimoine mondial par l’Unesco au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France.
20/20
SAINTE-FOY DE CONQUES : Située dans une vallée verdoyante, l'abbatiale de Sainte-Foy de Conques est un petit bijou de l'art roman. Le tympan du Jugement dernier, la collection de chapiteaux romans et le Trésor de Sainte-Foy justifient à eux-seuls le classement de l'abbaye au Patrimoine mondial de l'Unesco. Chaque année, un pèlerinage est organisé en l'honneur de sainte Foy, vierge et martyr chrétienne du IVe siècle dont les reliques furent transférées au IXe siècle d'Agen à Conques par un des moines de l'abbaye. À ne pas manquer à Conques, la Majesté de sainte Foy, statue reliquaire enfermant un morceau du crâne de la sainte, réalisée de plaques d'or, de pierres précieuses et d'émaux.