Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/10
CATHÉDRALE SAINT-THÉODORITE D'UZÈS (Occitanie) : Haut de 42 mètres de haut, ce clocher roman a été construit au XIIe siècle. Il ressemble aux campaniles italiens rencontrés en Lombardie. C'est l'unique exemple de clocher rond en France. Appelée "tour Fenestrelle", il doit son nom aux multiples baies qui le décorent.
2/10
ÉGLISE SAINT-HILAIRE DE SAINT-FIACRE-SUR-MAINE (Pays-de-la-Loire) : construite au XIXe siècle, cette église possède un clocher à la forme originale de style romano-byzantin, en forme de cône dessinant une tiare romaine. On doit ce clocher à Auguste Bacqua, maire de la commune de 1884 à 1913, grand voyageur et passionné d’architecture.
3/10
ÉGLISE SAINT-JEAN-L'ÉVANGÉLISTE DE TRIAIZE (Pays-de-la-Loire) : Ce clocher a été construit en 1770 par un compagnon du tour de France. Sa charpente est unique en France en raison de son triple renflement.

4/10
ÉGLISE SAINT-CÔME D'OLT (Occitanie) : L'église gothique flamboyante d'Olt est dominée par un clocher tors, appelé également clocher flammé, mesurant 42 mètres de haut et recouvert d'ardoises.
5/10
ÉGLISE DE SAINT-OUEN D'OFFRANVILLE (Normandie) : Construit en 1570, ce clocher culmine à 45 mètres de hauteur. Comme le précédent, il est surmonté d'une flèche octogonale tournante appelée "clocher tors".
6/10
ÉGLISE SAINT-BÉNIGNE D'UZELLE (Franche-Comté) : L'église d'Uzelle possède un clocher comtois par excellence. Celui-ci se caractérise par un clocher-porche surmonté d'un dôme impérial à quatre pans courbés. On compte des centaines de clochers de ce type en Franche-Comté. Généralement polychromés, ces clochers dessinent souvent des formes géométriques.
7/10
ÉGLISE SAINT-PIERRE-SAINT-PAUL DE SOLRE LE CHÂTEAU (Hauts-de-France) : De forme quadrangulaire, la tour de l'église est flanquée de contreforts. Elle sert ici d’assise à une haute flêche octogonale couronnée de quatre échauguettes. Le bulbe qui coiffe le sommet constitue toute l’originalité du monument. C’est là, à 60 mètres de hauteur, que se tenait un guetteur qui surveillait toute la campagne environnante.
8/10
ABBAYE DE VALLOIRES À ARGOULE (Hauts-de-France) : Du cloître de l'abbaye de Valloires, on peut admirer un clocher élancé. Sa tour octogonale est surmontée d’un galbe d’ardoises rondes avec des petites lucarnes. L’ensemble se termine par un lanternon avec sa cloche et une croix de fer avec des fleurs de lys dans le croisillon.
9/10
ÉGLISE SAINT-PANCRACE D'YVOIRE (Auvergne-Rhône-Alpes) : cette église dâtée XIIIe siècle a été agrandie au XIXe siècle. On lui a alors ajouté un clocher à bulbe. Abîmé avec le temps, le clocher a été restauré et recouvert d'un acier inoxydable.Sa forme est typique des clochers à bulbe savoyards.
10/10
ÉGLISE NOTRE-DAME DE L'ASSOMPTION À MARANS (Charente-Maritime) : Construit en 1988, ce clocher est résolument moderne. Construite au XIXe siècle, l'église n'a jamais été terminée en raison d'un manque de financements. Finalement, c’est un citoyen marandais, M. Barthélémy Fabbro, qui permettra la construction d’un clocher en 1988 grâce à un don. Il déplorait de voir l'église dans laquelle il avait fait sa première communion, demeurer sans clocher.