Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/14

Agnès de Rome

Agnès de Rome, morte martyre en 303. Fêtée le 21 janvier.


A l'âge de douze ans, elle rejeta les avances du fils du préfet de Rome qui ne cessait de la courtiser et lui déclara qu'elle était chrétienne et promise à Jésus-Christ. Avant que le bourreau ne la frappe, Agnès lui aurait dit: « Celui qui le premier m'a choisie, c'est Lui qui me recevra ».


2/14

Dymphna de Geel

Dymphna de Geel, irlandaise, exécutée sommairement (VIIe siècle).


Son père, le roi, veut l’épouser, mais la réponse de la jeune fille est sans appel. Cette réponse rend le roi furieux et il décapite sa propre fille.


3/14

Solange de Bourges

Solange de Bourges, vierge martyre catholique et orthodoxe du IXème siècle. Fêtée le 10 mai.


Cette adolescente du Berry était, dit-on, très belle. Le fils du comte de Poitiers l'agressa alors qu'elle était sur son cheval. Solange résista et en se débattant les fit tous deux tomber de cheval dans un ruisseau. De colère, il la décapita.


4/14

Beline

Beline, sainte française morte en 1135 et canonisée 50 ans plus tard. Fêtée le 8 septembre.


C’était une jeune bergère de 16 ans, très pieuse, soignant les malades et veillant les morts. Un jour, alors qu'elle gardait ses brebis près d'une fontaine, elle fut abordée par un jeune seigneur qui voulut assouvir ses désirs. Furieux par son refus, il la décapita. Sainte Beline était pour son village, « un modèle accompli de toutes les vertus ».


5/14

Maria Goretti

Maria Goretti (1890-1902), italienne, assassinée en 1902.


Encore adolescente, la jeune fille subit les avances insistantes d’un jeune voisin.  Elle se réfugie dans la prière, son seul recours, tout en prenant garde de ne pas rester seule avec le jeune homme. Essuyant un nouveau refus, il la frappa à mort. Avant de mourir la jeune fille pardonna à son bourreau qui se convertira et assistera à sa canonisation le 26 juin 1950.


6/14

Karolina Kózka

Karolina Kózka, polonaise, exécutée sommairement en 1914, béatifiée en 1987.


Lorsque les Russes occupent son village, elle n’a que 16 ans. Elle refuse les avances d'un soldat russe, qui l'enlève dans un bois afin de tenter de la violer et finit par la tuer. Elle est béatifiée à Tarnow le 19 juin 1987 par Jean Paul II qui érigea en modèle cette paysanne "consciente de sa dignité de femme, de Polonaise, consciente de la dignité de son corps promis à la résurrection après l’épreuve de la mort".


7/14

Albertina Berkenbrock

Albertina Berkenbrock, Brésilienne, assassinée en 1931, béatifiée en 2007.


Connue sous le surnom de "Maria Gorettidu Brésil", elle priait tous les jours, et on lui connaissait un grand sens de la charité. Éduquée par sa famille à la foi et au rejet de toutes sortes de péchés, Albertina n’a que 12 ans quand un des employés de son père tente d'abuser d'elle. Elle lutte de toutes ses forces et « défend sa pureté » jusqu’à la mort. Les habitants de São Luis et de nombreux villages des alentours furent choqués par sa mort tragique, mais émus pour l’héroïsme avec lequel la jeune fille avait défendu sa pureté.


8/14

Antonia Mesina

Antonia Mesina, italienne, assassinée en 1935, béatifiée en 1987.


Elle a grandi dans un milieu profondément religieux, et fut dès son plus jeune âge un membre actif du mouvement "Action catholique". Elle n’a que 16 ans quand, après avoir assisté à la messe, elle subit, en allant chercher du bois, une tentative de viol. Comme elle se défendait, elle fut tuée à coup de pierres.


9/14

Teresa Bracco

Teresa Bracco, une italienne d’une grande piété, exécutée sommairement en 1944, béatifiée en 1998.


À l'âge de 9 ans, elle voit une image du vénérable Dominique Savio avec la mention : « Mourir plutôt que pêcher ». Elle s'exclame : « cela vaut aussi pour moi ! ». Vingt ans plus tard, en pleine guerre mondiale, alors qu’elle travaille dans les champs, un militaire l’enlève et cherche à la violer. Alors qu'elle résiste de toutes ses forces, il finit par la tuer en l'étranglant.


10/14

Anna Kolesarova

Anna Kolesarova, slovaque, assassinée en 1944, béatifiée le 1 septembre 2018.


Pendant l'occupation de son village par  l’arme soviétique, elle est tuée d’un coup de fusil suite à son refus de céder aux avances d'un soldat mal intentionné. Avant de mourir elle salue son papa, Jésus, Marie et Joseph.


11/14

Pierina Morosini

Pierina Morosini, italienne, assassinée en 1957, béatifiée en 1989.


Issue d’une famille pieuse et pauvre, elle ne peut réaliser son désir d’être religieuse mais ayant découvert qu’elle "peut devenir une sainte sans devoir entrer au couvent", elle se consacre à la vie paroissiale et intègre l'Action catholique. Elle assiste, en 1947, à la béatification de Maria Goretti, son modèle de toujours. Comme elle, 10 ans plus tard, elle est agressée par un homme qui lui fait des avances, et meurt sous ses coups, après l'avoir pardonné.


12/14

Marie-Clémentine Anuarite Nengapeta

Marie-Clémentine Anuarite Nengapeta, Zaïroise, exécutée sommairement en 1964, béatifiée en 1985.


Sœur Clémentine Anuarite est une religieuse des sœurs de la Sainte Famille, capturée en même temps que d’autres religieuses de sa congrégation lors d’une rébellion contre le gouvernement. Elle est tuée d’un coup de lance par le chef des rebelles qui a tenté d’abuser d’elle. Avant de rendre l’âme, la religieuse a dit à son assassin : "je te pardonne parce que tu ne sais pas ce que tu fais.". En la béatifiant, le pape Jean Paul II, au nom de l’Église, s’est associé à son pardon. Comme pour Maria Goretti, l'assassin était présent dans la foule.


13/14

Santa Scorese

Santa Scorese, Italienne, assassinée en 199, servante de Dieu en voie de béatification depuis 1998.


Volontaire à la Croix-Rouge depuis l’âge de 15 ans, elle s'est engagée dans le mouvement Gen 2 de Chiara Lubich (Focolari), mène une vie très pieuse et de grande charité auprès des enfants malades, et note toutes ses réflexions spirituelles dans un Journal. Elle est poignardée par un jeune psychopathe qui ne cessait de lui faire des avances.


14/14

Veronica Antal

Veronica Antal, Roumaine, assassinée en 1958, proclamée bienheureuse en septembre 2018.


Engagée dans plusieurs associations catholiques, elle intègre le Tiers-Ordre franciscain et fait vœu privé de chasteté. Elle est tuée au retour d'une célébration religieuse pour avoir refusé les avances d'un homme mal intentionné. Quelques jours avant sa mort, elle avait confié à ses camarades sa passion pour l'histoire de Maria Goretti et déclaré qu'elle réagirait de la même façon face à une telle agression. Son corps fut retrouvé deux jours après le meurtre, tenant un chapelet dans la main.