Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/18
Saint Joseph de Cupertino (1603 - 1663) est peut-être le plus célèbre des saints volants. Il lévitait souvent quand il disait la messe, mais il lui arrivait également de voler à l'extérieur. Ses survols de l'autel ont été vus par de nombreux fidèles. L’Église l'a désigné comme saint patron des voyageurs aériens et des pilotes. On l'évoque aussi pour réussir ses examens.
Ludovico Mazzanti, Saint Joseph de Copertino en lévitation à la vue de la basilique de Lorette,
2/18
Sainte Christine l’Admirable (1150 - 1224) révéla ce don pendant ses propres funérailles. Son corps s’éleva jusqu’à la voûte de l’église où elle resta suspendue. "Revenue à la vie" (Christine n'était peut-être qu'en état de catalepsie) l’infortunée connut un parcours très difficile car on la regardait comme une possédée. On la vit parfois perchée en haut des arbres ou au sommet des clochers où elle tentait de se réfugier hors des regards.
3/18
Saint François Xavier (1506 - 1552) aurait passé beaucoup de son temps entre terre et ciel. D'après les récits du père Bouhours, il était "en contemplation profonde et en prière, il demeurait suspendu en l’air avec des rayons autour du visage". "(...) Il s’élevait peu à peu de terre, et, saisis d’une sainte horreur, (on) ne pouvait le regarder fixement tant son visage était lumineux. (…) Quant on lui parlait des choses de Dieu, il s’éloignait tout à coup et son corps montait de lui-même en haut" rapportent des témoins.
Jacques-Émile Lafon, Fresques de la chapelle Saint-François-Xavier dans l'église Saint-Sulpice (Paris).
4/18
Saint Pierre d’Alcantara (1499 - 1562), franciscain qui vécut à la même époque que Sainte Thérèse d'Avila, s'élevait au cours de ses extases à la hauteur des lambris du chœur de l’église d’un rayonnement lumineux.
On raconte qu'une de ses lévitations aurait duré plus de trois heures.
Bernardo Strozzi, Un miracle de Pierre d'Alcantara.
5/18
Saint Dominique (1170 - 1221), fondateur des frères prêcheurs (ou dominicains), fut surpris en extase devant l’autel de la chapelle d'un monastère bénédictin à Castres où il se trouvait alors, perché à quelques dizaines de centimètres du sol. Le phénomène se reproduisit à plusieurs autres reprises alors qu’il disait la messe.
Claudio Coello, Saint Dominique.
6/18
Saint François d'Assise (1184 - 1226) pouvait rester suspendu au dessus de la terre à une hauteur d'environ de 1,3 à 1,8 mètres. Il montait parfois si haut que le frère Léon ne pouvait même par lui agripper les pieds pour le ramener au sol ; saint François était alors enveloppé d’un halo lumineux.
Bartolome Esteban Murillo, Saint François d'Assise recevant les stigmates.
7/18
Saint Ignace de Loyola (1491 - 1556) était sujet à des ascensions lumineuses extatiques : il fut observé en secret, au moment de ses oraisons, et on raconte que sa chambre s’emplissait de lumière tandis que le saint agenouillé, les bras en croix, s’élevait.
Rubens, Saint Ignace de Loyola.
8/18
Saint Martin de Porrès (1579 - 1639) , en plus du don de lévitation, était doué de celui de la bilocation, c'est-à-dire qu'on prétend qu'il était présent simultanément en deux lieux distincts. Il était également doté du don de téléportation, passant à travers des portes closes.
9/18
Sainte Thérèse d'Avila (1515 - 1682) lévitait parfois pendant à peu près une heure dans un état d'extase mystique, qu'elle appelait "la Visitation Spirituelle" : "Lorsque je voulais résister, je croyais sentir sous mes pieds des forces étonnantes qui m’enlevaient ; je ne saurais à quoi le comparer. (…) Au commencement, je l’avoue, j’étais saisie d’une excessive frayeur en voyant ainsi mon corps élevé de terre. (…)" témoignera-t-elle.
François Gérard, Sainte Thérèse (détail).
10/18
Saint Padre Pio (1887 - 1968) portait les stigmates, était doté du don de bilocation et était également capable de léviter. On raconte qu'il s'élevait de manière quasi-systématique vers la fin de sa vie, au moment de la consécration eucharistique. Il demandait alors à son sacristain se se tenir à ses côtés pour le retenir au sol avec sa ceinture.
11/18
Saint Alphonse de Liguori (1696 - 1787) fut élevé sous les yeux de toute la congrégation à plusieurs pieds du sol, alors qu'il prêchait dans la cathédrale de Foggia.
Franz Mayer, Vitrail de saint Alphonse-Marie de Liguori, cathédrale de Carlow.
12/18
Saint Jean de la Croix (1542-1591). On raconte qu'alors qu'il discutait des mystères de la Sainte-Trinité avec sainte Thérèse d'Avila, il s’éleva, pris d’un ravissement extatique soudain, entraînant avec lui son siège suspendu au dessus du sol. Dans un même mouvement d’apesanteur mystique, Thérèse s’éleva à son tour, accompagnant dans un même vol son saint visiteur.
Statue de Jean de la Croix au musée diocésain de Valladolid.
13/18
Saint Bonaventure (1221 - 1274) appartenait à l'ordre des frères mineurs. Il est l'un des piliers de la théologie chrétienne au Moyen Âge et docteur de l'Église, à l'instar de saint Thomas d'Aquin, qui le surprendra en état de lévitation un soir de 1260.
Francisco de Zurbarán, La prière de saint Bonaventure sur le choix du nouveau pape.
14/18
Sainte Agnès de Bohême (1211 - 1282) eut une expérience de lévitation le jour de l'Ascension, pendant laquelle elle disparut pendant plus d’une heure devant ses sœurs compagnes médusées.
15/18
Gilles de Santarem (1185 - 1265) est un dominicain de Coimbra, qui lévita en extase devant des dizaines de personnes. Celles-ci se bousculèrent pour le voir, à tel point qu’elles en démolirent une partie du toit de sa cellule.
16/18
Sainte Elisabeth de Hongrie (1207 - 1231) est une sainte hongroise mariée au landgrave Louis de Thuringe. Elle prit l'habit du Tiers-Ordre à la mort de celui-ci en Croisades, dédiant sa vie au service des pauvres, et fut notamment surprise en lévitation alors qu’elle se prosternait devant une statue de la Vierge.
Edmund Blair Leighton, La charité de sainte Elisabeth de Hongrie.
17/18
Saint Philippe Néri (1515 - 1595) s’élevait fréquemment du sol lorsqu'il célébrait la messe. Il s’élevait alors de 5 ou 6 mètres et touchait presque le plafond. Alors qu’il priait pour la guérison d’un malade, plusieurs personnes témoignèrent l'avoir vu se soulever, le corps baigné de clarté. On le vit aussi suspendu et lumineux, priant en la basilique du Vatican, devant le tombeau des apôtres. Philippe Néri était si gêné de se montrer ainsi en public qu’il lui arrivait d’écourter ses prières afin prévenir tout envol devant témoins.
Giandomenico Tiepolo,
Saint Philippe Néri en prière.
18/18
Bienheureux Franco (? - 1291) est un carme italien qui vécut au XIIIe siècle. On raconte qu'il s'éleva dans une lumière si éclatante que les autres frères crurent à un incendie : quand ils entrèrent dans sa cellule, ils surprirent Franco les yeux au ciel, la bouche entrouverte et les mains jointes, le corps soulevé de terre par une extatique vision de la Vierge.
Nicola Bertuzzi, Bienheureux Franco.