Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/22
La citroën Lictoria C6 a été offerte à Pie XI le 9 juin 1930 par l'usine italienne Citroën pour fêter la réconciliation entre l’Église et l’État italien.© © Musei Vaticani / Antoine Mekary pour Aleteia
2/22
Chaise à porteur offerte par l'archidiocèse de Naples à Léon XIII pour le cinquantième anniversaire de son ordination sacerdotale. Cette chaise en bois sculptée représente une barque, allégorie de l'Église catholique, dont le timon (gouvernail) est tenu par le souverain pontife. © © Musei Vaticani / Antoine Mekary pour Aleteia
3/22
L'ancêtre de toutes les papamobiles : la selle du destrier pontifical © Musei Vaticani / Antoine Mekary pour Aleteia
4/22
La berline de grand gala est attelée par six chevaux. © Musei Vaticani / Antoine Mekary pour Aleteia
5/22
Berline de grand gala. C'est Léon XII, qui la fit construire dans les années 1824-1826, et le pape Grégoire XVI la modifia considérablement. © © Musei Vaticani / Antoine Mekary pour Aleteia
6/22
Cette berline a été réalisée à Rome par les frères Casalini, de célèbres fabricants de carrosses, entre 1823 et 1829, sous le pontificat de Pie IX, dont les armoiries sont peintes sur les deux portières. Préparée comme une « salle du trône », cette berline de gala est richement décorée à l'intérieur. Elle a été utilisée sous plusieurs pontificats jusqu'au XXe siècle. © © Musei Vaticani / Antoine Mekary pour Aleteia
7/22
Ce carrosse a été offert par Ferdinand II, roi de Naples, à Pie IX lors de son retour à Rome en avril 1850, après l’exil successif aux mouvements révolutionnaires de la République romaine.
Le 24 novembre 1848, le pape Pie IX avait été obligé de fuir Rome, pendant la nuit, déguisé en prêtre, pour se réfugier à Gaeta, qui était autrefois territoire des Bourbons. © © Musei Vaticani / Antoine Mekary pour Aleteia
8/22
Chaise à porteur offerte par l'archidiocèse de Naples à Léon XIII pour le cinquantième anniversaire de son ordination sacerdotale, en 1887. Cette chaise a été construite en forme de barque, allégorie de l'Église catholique dont le pape est le guide. Sur sa portière est représenté saint Pierre consacrant saint Asprène, premier évêque de Naples, en présence de sainte Candide. © © Musei Vaticani / Antoine Mekary pour Aleteia
9/22
Contrairement aux autres voitures, l’aménagement intérieur de la Lictoria C6 se présente comme un petit salon très raffiné en style XVIIIe siècle vénitien, dominé par le trône papal en brocard cramoisi et par d’élégants panneaux en bois marqueté qui cachent des endroits où on peut abriter des objets utiles pendant le voyage, comme le bréviaire. © musées du vatican
10/22
La citroën Lictoria C6 présente les caractéristiques de la production en série, mais la couleur amarante foncée de la carrosserie et les chromes dorés des finitions lui confèrent un aspect plus solennel.
© Musées du Vatican
11/22
Mercedes Benz 460 Nürbourg a été offerte à Pie XI, le 14 novembre 1930, lors de la réconciliation entre l’Église et l’État italien. Comme dans de nombreuses autres voiture papales, l'arrière est équipé d’un siège en brocard cramoisi, qui rappelle le trône papal. © © Musei Vaticani / Antoine Mekary pour Aleteia
12/22
Le modèle 460 Nürburg limousine à châssis long, dessiné par Ferdinand Porsche, avait été présenté au Salon de Paris en 1928, et connut un franc succès à cause de son style rétro, qui plut beaucoup au pape Pie XI également.
Il paraît que pendant le tour d’essai dans les Jardins du Vatican, celui-ci s’étonna de la puissance du moteur : « Splendide voiture ! Un chef-d’œuvre… Une merveille de la technologie moderne ».
La 460 Nürburg est en effet capable de débiter 80 chevaux et d’atteindre une vitesse maximale de 110 km/h. © Musées du Vatican
13/22
Chacune des voitures pontificales est ornée du drapeau du Vatican. Celui-ci est adopté le 7 juin 1929, l'année durant laquelle le pape Pie XI signe les accords du Latran avec l'Italie et la création du nouvel état de la Cité du Vatican, indépendant et régi par le Saint-Siège. © Musei Vaticani/Antoine Mekary pour Aleteia
14/22
Depuis 1930, le Vatican possède son propre système de plaque d'immatriculation.
Il existe deux types de plaques automobiles :
SCV pour les voitures de propriété de l’État du Vatican et des organismes du Saint-Siège et CV pour les voitures de propriété des citoyens et des personnalités qui, de par leur fonction au Vatican et en accord avec l’Italie, sont autorisées à avoir cette immatriculation. © © Musei Vaticani / Antoine Mekary pour Aleteia
15/22
Mercedes-Benz 300 SEL limousine. Fabriquée en 1966, cette voiture a été utilisée comme voiture principale par le pape Jean Paul II, malgré l'absence d'air conditionné. En 1981, après l'attentat sur la place Saint-Pierre, cette voiture a été blindée sur tous les côtés. © Musées du Vatican
16/22
Mercedes-Benz 300 SEL limousine. Fabriquée en 1966, cette voiture a été utilisée comme voiture principale par le pape Jean Paul II, malgré l'absence d'air conditionné. En 1981, après l'attentat sur la place Saint-Pierre, cette voiture a été blindée sur tous les côtés. © Antoine Mekari pour Aleteia / Musées du Vatican
17/22
En 1980 lors de sa visite en France, le pape est monté à bord de la célèbre citroën SM, voiture officielle des chefs d'État français. © droits réservés
18/22
La Papamobile Seat Panda (1980-1985), utilisée par le pape Jean Paul II lors de son voyage en à Barcelone en Espagne en 1982, photographiée au salon Techno Classica d'Essen en Allemagne su stand Seat © Wikimedia Commons
19/22
Offerte à Jean Paul II en 1980 par l’usine Fiat lors de sa visite à Turin, la Nuova Campagnola a servi de « papamobile » pendant un an et un jour à peine.
C’est sur cette voiture que Jean Paul II se trouvait lors de l’attentat du 13 mai 1981. © Musei Vaticani/Antoine Mekary pour Aleteia
20/22
Mercedes-Benz 230 GE, mise au service du pape en 1990, elle est restée en service jusqu’en 2002. © Vatican Museum/Antoine Mekary for Aleteia
21/22
Cette volkswagen Maggiolino a été offerte à Jean Paul II le 26 mai 2004, par le président de l’usine Volkswagen du Mexique, Luis Manuel Abella Armella, pour le remercier de son voyage au Mexique en 2002, durant lequel il béatifia Juan Diego Cuauhtlatoatzin. © Vatican Museum/Antoine Mekary pour Aleteia
22/22
Renault 4L, offerte au pape François le 7 septembre 2013, cette voiture a appartenu à Renzo Zocca, qui fut durant plusieurs années prêtre dans le quartier ouvrier Saval à Vérone (Italie). © Vatican Museum/Antoine Mekary pour Aleteia