Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
1/12

Le Mont-Saint-Michel et sa baie (1979)

Sur un îlot rocheux soumit au va-et-vient de puissantes marées s'élève la « merveille de l'Occident » : l'abbaye bénédictine dédiée à l'archange saint Michel. Tout autour, la cité médiévale s'est construite à l'abri des murailles. La construction de l'abbaye est un véritable prouesse technique et artistique car elle a su s'adapter à un site naturel particulièrement difficile. Au Moyen Âge, le site était très fréquenté par les pèlerins et l'abbaye bénédictine possédait un rayonnement intellectuel très puissant. Malgré l’histoire mouvementée du Mont l'ensemble du site a gardé en grande partie son intégrité. Les restaurations du XIXe siècle ont rendu aux bâtiments leur aspect emblématique, notamment par la construction d'une flèche en 1897. Le classement du Mont avec la baie date de 1979. C'est l'un des tous premiers sanctuaires chrétiens à avoir été classé à l'Unesco avec la basilique de Vézelay.

 

 
2/12

L'abbaye cistercienne de Fontenay

Fondée en 1119 par saint Bernard dans un vallon marécageux de Bourgogne, l'abbaye de Fontenay est l'archétype de l'architecture cistercienne par son allure dépouillée. Sa forme illustre l'idéal moral et esthétique que les moines cisterciens recherchaient, ce qui explique leur séparation avec les bénédictins. Construites en des lieux écartés et à proximité d’une source d’eau et d’espaces cultivables, les abbayes ne possédaient pas de décors mais uniquement de grands espaces fonctionnels. L'abbaye de Fontenay, parfaitement conservée, demeure un témoignage unique de ces abbayes cisterciennes qui forment une famille à part dans l’architecture monastique occidentale. L'abbaye de Fontenay a été classée à l'Unesco en 1981.
3/12

La basilique et colline de Vézelay (1979)

Haut lieu de pèlerinage suite à l'acquisition des reliques de sainte Marie-Madeleine par les bénédictins peu après sa fondation au IXe siècle, la basilique de Vézelay a été le théâtre de nombreux événements importants dans l'histoire de la chrétienté. Saint Bernard y prêcha la deuxième croisade en 1143 tandis que Richard Cœur de Lion et Philippe Auguste s'y retrouvèrent au départ de la troisième croisade en 1190. Par la qualité de son architecture, typiquement bourguignonne, et la beauté de ses chapiteaux et portails sculptés, la basilique de Vézelay a été classée à l'Unesco en 1979.
4/12

La cathédrale de Chartres

La cathédrale de Chartres, construite vers le XIIe siècle, fut le lieu d’un pèlerinage dédié à la Vierge parmi les plus populaires de tout l’Occident médiéval, notamment grâce à Charles le Chauve qui y déposa une relique du voile de la Vierge. L’architecture de la cathédrale va beaucoup évoluer au cours de l'Histoire, au rythme des incendies et des reconstructions. En effet, ce ne sont pas moins de quatre incendies qui ont ravagé le monument entre le VIIIe et le XIIe siècles. Remarquable pour la qualité de son architecture et la beauté de ses verrières, elle a été classée à l'Unesco en 1979.
5/12

La cathédrale d'Amiens

Située en région Hauts-de-France, la cathédrale Notre-Dame d'Amiens est l’une des plus grandes églises de France. Elle est considéré comme l'une des cathédrales gothiques les plus achevées du XIIIe siècle en raison de la rigueur de son plan mais aussi en raison de la beauté de son élévation légère à trois niveaux. La richesse de sa décorations sculptée et ses vitraux médiévaux ont également participé à son classement à l'Unesco en 1981. À l'intérieur, un dallage en marbre noir et blanc dessine un labyrinthe au sol. Mis en place au XIIIe siècle, il a été détruit en 1828 puis refait à l’identique en 1894. Les fidèles qui ne pouvaient se rendre en pèlerinage à Compostelle ou en Terre Sainte suivaient ce parcours du labyrinthe à genoux.
6/12

L'abbatiale de Saint-Savin sur Gartempe

La chapelle romane de Saint-Savin du XIIe siècle, surnommée la "Sixtine de l'époque romane" par Malraux, possède un ensemble de fresques exceptionnelles visibles sur la voûte. Ces décors se déploient sur une longueur de 42 mètres. Comme une bande-dessinée, réparties sur cinq frises superposées, les fresques retracent des épisodes de l'Ancien Testament extraits de la Genèse et de l'Exode. On découvre ainsi l'histoire d'Adam et Eve, de Noé, d'Abraham etc. Sur 61 scènes d'origine, 44 ont été conservées. Cette abbatiale unique au monde a été classée à l'Unesco en 1983.
7/12

La cathédrale de Reims

Célèbre pour avoir abrité le couronnement de nombreux monarques français, la cathédrale de Reims conserve les restes de son plus célèbre archevêque, saint Rémi, qui institua la sainte onction des rois de France. Parmi les 2303 sculptures qui ornent la cathédrale, l’une d’entre elles, l’ange au sourire, sculpté entre 1236 et 1245, connaît une véritable notoriété mondiale aujourd'hui. Le palais du Tau, ancien palais archiépiscopal qui occupait une place importante dans la cérémonie du sacre, se situe à proximité. C'est là que les monarques séjournaient lors de leur séjour à Reims. L'ensemble a été classé à l'Unesco en 1991.
8/12

Paris, rives de la Seine

De l’île Saint-Louis au Pont-Neuf, du Louvre jusqu’à la tour Eiffel ou de la place de la Concorde au Grand Palais, l’évolution de Paris et son histoire est visible depuis la Seine. C'est pourquoi "Paris, rives de la Seine" a été classé à l'Unesco en 1991. Mais un grand nombre de monuments de la capitale ont été édifiés au bord du fleuve notamment la cathédrale Notre-Dame et la Sainte-Chapelle, qui demeurent des chefs-d’œuvre de l'architecture du Moyen Âge. Ces deux grands sites appartiennent donc, naturellement, à ce classement au patrimoine mondial de l'humanité. Et Notre-Dame, qui a été la victime d'un dramatique incendie en avril dernier, a été aussi le théâtre de grands moments spirituels. C'est au cœur de l'édifice que saint Louis alla déposer la relique de la sainte couronne à son retour de Terre sainte avant de construire, en quelques années, la Sainte-Chapelle pour donner à cette précieuse relique l'écrin qu'elle méritait.
9/12

La cité épiscopale d'Albi

Plus grande cathédrale de briques du monde, son allure majestueuse et son décor unique font de la cathédrale d'Albi une des merveilles de l’architecture sacrée. Véritable vaisseau de briques aux allures de forteresse, la cathédrale témoignait d’une volonté de défendre la foi chrétienne contre l’hérésie cathare répandue dans le Midi de la France depuis le début du XIe siècle. Le plus grandiose demeure l’ensemble de peintures et de sculptures qui habillent l’intégralité de l’édifice pour offrir une véritable catéchèse de la foi catholique. Avec 18.500 m2 de fresques, Sainte-Cécile est la plus grande cathédrale peinte d’Europe. L'ensemble de la cité épiscopale a été classée à l'Unesco en 2010.
10/12

La cathédrale de Bourges

La cathédrale de Bourges est dédiée au premier martyr chrétien saint Étienne. Construite entre la fin du XIIe et la fin du XIIIe siècle, elle demeure admirable par ses proportions et l’unité de sa conception. Composée de cinq nefs, son absence de tribunes permet à la lumière de rentrer dans toute la nef et les collatéraux. Son tympan, ses sculptures et ses vitraux sont également particulièrement remarquables. Les sculptures aux portes nord et sud, au tympan du portail du Jugement dernier font parties des plus beaux exemples de l’art gothique. Grâce à la préservation exceptionnelle de son plan originel et la qualité des restaurations au fil des siècles, la cathédrale de Bourges a naturellement été inscrite à l'Unesco en 1992.

 
11/12

Le palais des papes d'Avignon

La ville d'Avignon est célèbre pour avoir été le siège de la papauté au XIVe siècle. Le palais des Papes, forteresse décorée à l'intérieur par Simone Martini et Matteo Giovanetti, domine la cité. Au pied de cette imposante architecture gothique, le Petit Palais et la cathédrale romane Notre-Dame-des-Doms, qui forment un ensemble monumental exceptionnel, témoignent du rôle éminent joué par Avignon dans l'Europe chrétienne au XIVe siècle. En cela, son centre historique a été classé à l'Unesco en 1995.
12/12

Les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle

Tout au long du Moyen Âge, Saint-Jacques-de-Compostelle fut la plus importante de toutes les destinations pour les pèlerins venus d'Europe. Pour atteindre l'Espagne, ces derniers devaient traverser la France par de nombreux chemins et croisaient des monuments historiques notables. Églises de pèlerinage ou simples sanctuaires, hôpitaux, ponts, croix de chemin jalonnent les voies et témoignent de la puissance spirituelle du pèlerinage. Les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle ont été classés à l'Unesco en 1998.