8 / 8
Sainte Scholastique et saint Benoît
Si c’est au pape Grégoire que nous devons de connaître Benoît, nous lui devons aussi de connaître sa sœur, Scholastique. Sont-ils jumeaux ? Peut-être. Quoiqu’il en soit, tous deux, élevés sans leur mère morte jeune, s’aiment tendrement. Comme son frère Benoît, Scholastique se consacre à Dieu et entre au couvent. Cependant, après quelques années, elle apprend que son frère, d’abord retiré dans la solitude, s’est installé au Mont Cassin ; elle a la conviction qu’elle doit le rejoindre afin de fonder près de chez lui un monastère de femmes, ce qu’elle fait, avec la permission de ses supérieures, à cinq kilomètres de chez Benoît. En adoptant la règle de son frère, elle est à l’origine du premier monastère de bénédictines.
+

© Public domain