Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
1/15

Synode sur les jeunes, du 3 au 28 octobre 2018

Le synode sur « les jeunes, la foi et le discernement des vocations » s’est ouvert à Rome le 3 octobre 2018. Découvrez-en les coulisses en quelques images.

2/15

Synode sur les jeunes, du 3 au 28 octobre 2018

Le Pape en compagnie des pères synodaux lors de la messe d'ouverture, mercredi 3 octobre 2018.

3/15

Synode sur les jeunes, du 3 au 28 octobre 2018

De nombreux jeunes sont présents lors de la soirée festive du samedi 6 octobre 2018 qui se déroule au Vatican, dans la salle Paul VI.

4/15

Synode sur les jeunes, du 3 au 28 octobre 2018

Le Pape, affable, serre la main d'un garde suisse, sous l’œil amusé d'un prélat.

5/15

Synode sur les jeunes, du 3 au 28 octobre 2018

Le souverain pontife, dossiers sous le bras, fait quelques pas en compagnie d'un cardinal.

6/15

Synode sur les jeunes, du 3 au 28 octobre 2018

Les membres du concile s'apprêtent à sortir. Plusieurs parmi eux appartiennent aux Églises orientales catholiques et représentent les communautés copte-catholique, grecque-catholique melkite, syro-malabare, ou encore l'Église éthiopienne.

7/15

Synode sur les jeunes, du 3 au 28 octobre 2018

Les pères conciliaires rassemblés autour du Pape. Même quand on est un haut dignitaire de l'Église, la tentation est grande de sortir son téléphone pour capturer quelques secondes de ces moments d'Église exceptionnels.

8/15

Synode sur les jeunes, du 3 au 28 octobre 2018

Samedi 6 octobre, lors de la veillée salle Paul VI, qui a rassemblé des milliers de jeunes.

9/15

Synode sur les jeunes, du 3 au 28 octobre 2018

Lors de la veillée du 6 octobre 2018, Azeez, un jeune Irakien réfugié en France et étudiant à Lyon, a donné son témoignage. « J’étais sauvé par Jésus, […] j’ai pardonné à daesh », a-t-il déclaré.

10/15

Synode sur les jeunes, du 3 au 28 octobre 2018

Lors de la soirée du 6 octobre 2018, les smartphones de la foule enthousiaste se lèvent pour immortaliser ce moment d’exception au côté du Saint Père.

11/15

Synode sur les jeunes, du 3 au 28 octobre 2018

Lors de la veillée du 6 octobre 2018, un jeune qui a le bras plâtré s'approche du souverain pontife, qui saisit un feutre avant d'apposer sa marque.

12/15

Synode sur les jeunes, du 3 au 28 octobre 2018

Lors de la conférence de presse du 8 octobre 2018, Mgr Charles Scicluna, archevêque de Malte, envoyé par le Pape au Chili en début d'année pour enquêter sur les abus sexuels, a affirmé que l’ensemble des circoli minori avaient abordé la question de ces abus. Pour lui, un « moment très important » de ce début de synode a été le long mea culpa présenté par Mgr Anthony Fisher, archevêque de Syndey (Australie), au sujet des abus sexuels et autres erreurs de l’Église. Le prélat maltais espère que le sujet trouvera une place plus importante dans le document final que dans l’Instrumentum laboris, qui ne l’aborde que dans un seul paragraphe (n. 66).

13/15

Synode sur les jeunes, du 3 au 28 octobre 2018

Sœur Briana Regina Santiago, auditrice américaine, lors de la conférence de presse du 10 octobre 2018.

Les 6 et 8 octobre derniers, les participants au Synode se sont répartis au sein de 14 groupes linguistiques afin de réfléchir sur la première partie de l’Instrumentum laboris. Puis, le 9 octobre, le rapporteur de chaque groupe a présenté une synthèse des échanges de chaque groupe. Au total, ce sont 316 modi – amendements – qui ont été apportés pour la première partie du document de travail. Une des demandes les plus fortes des Pères synodaux est que l’assemblée trouve les moyens de s’adresser directement aux jeunes et que le Synode aboutisse à un « message à la jeunesse du monde » qui soit à la fois « inspirant et missionnaire », mais également « court et incisif ».

14/15

Synode sur les jeunes, du 3 au 28 octobre 2018

Mercredi 10 octobre 2018, lors du point presse du synode, le cardinal Carlos Aguiar Retes (Mexico) a répondu à une question au sujet de l'avortement. « À l’audience générale, le Pape a parlé de façon forte contre l’avortement. Comment affronter ce thème avec les jeunes qui le considèrent comme un droit de la liberté? », a questionné une journaliste. Ce à quoi le prélat a répondu en citant la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 qui affirme que « tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne » (article 3). Pour lui, les autres « droits » ne peuvent pas aller à l'encontre de ces droits universels fondamentaux.

15/15

Synode sur les jeunes, du 3 au 28 octobre 2018

Jeudi 11 octobre 2018, lors d'une conférence de presse au Vatican, Mgr Lazare You Heung-sik, évêque de Daejon (Corée du Sud), a déclaré que les évêques chinois présents au Synode étaient « comme des frères ». « Coréens et Chinois sont très proches », a-t-il affirmé, expliquant s’être rapproché, malgré la barrière de la langue, des deux évêques chinois participant au Synode. « Nous [...] nous sommes promis de nous rendre visite bientôt », a-t-il ajouté. Selon lui, ces échanges futurs « apporteront de très bons fruits à l’Église et aux Chinois ». Il a également expliqué que la communauté coréenne était particulièrement impliquée dans l'évangélisation de la Chine. Les prélats se sont même offerts des cadeaux : Mgr You Heung-sik a reçu du thé chinois et une icône de la Vierge à l’Enfant.

Les deux évêques chinois ne seront pas présents jusqu’à la fin du synode. Ils devraient donc être absents au moment des votes sur le document final.