4 / 10
La sainte patronne de Marine Le Pen, candidate du Front national n’est pas simple à identifier. La plus connue est sans doute sainte Marine de Bythinie, qui serait morte vers 750. Elle aurait été déguisée en garçon pour pouvoir rejoindre son père devenu moine après la mort de sa femme. Accusée d’avoir mis enceinte une fille d’un village voisin, elle subit l’ostracisme unanime des notables. Réintégrée au monastère et affectée à des tâches subalternes, Marine ne sera reconnue comme femme qu’après sa mort. Elle est fêtée le 18 juin. "Sainte Marine présentée au monastère", miniature extraite de "La Légende dorée" de Jacques de Voragine, écrite entre 1261 et 1266. © Wikimedia
+