5 / 8
Malgré la douleur, la petite Antoinete a été très courageuse, souffrant en silence pour le Salut des pécheurs. D'ailleurs, le jour de l'anniversaire de l'amputation de la jambe, elle déclare : "Je n'ai pas perdu une jambe, je l'ai donnée à Jésus".
+

© Associazione Nennolina Antonietta Meo - Parrocchia Santa Croce in Gerusalemme; 12 - 00185 Roma.