9 / 10
Le Maître d'Alkmaar, Les sept œuvres de miséricorde, 1504, Rijksmusem d'Amsterdam © Wikipedia. Le nom du peintre provient du polyptyque commandé par la Confrérie du Saint-Esprit de la ville et qu'il a peint pour le retable de la grande église de Saint-Laurent d'Alkmaar, en 1504. Représentant les sept œuvres de miséricorde, chaque panneau en illustre une, avec de gauche à droite : nourrir les affamés, donner à boire aux assoiffés, vêtir les indigents, ensevelir les morts, accueillir les étrangers, soigner les malades et visiter les prisonniers.
+