2 / 10
Rembrandt, Le retour du fils prodigue, 1667, musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg © Wikipedia . Rembrandt, usé par la mort de son propre fils, a une soixantaine d'années lorsqu'il peint ce tableau. C'est l'intimité entre le père et son enfant qui est mise en évidence ici. La stature arrondie du père vient protéger l'enfant revenu. Le fils blotti, est peint comme un enfant venant s'appuyer contre les entrailles de son père. Délivré de ses démons, il comprend l'amour inconditionnel d'un père pour ses enfants. Inspirée du chapitre 15 de l'Évangile de Luc, cette toile du maître de l'âge d'or hollandais sert de support pour parler du sacrement de réconciliation et nous montrer le chemin de l'amour infini du Père pour entrer dans le miséricorde.
+