5 / 12
Jusqu’en 1536, le mur derrière l’autel, celui où figure le Jugement Dernier, était décoré d’autres fresques retraçant des scènes de la vie de Moïse et de Jésus. Y figuraient notamment des peintures de Perugino sur l’Assomption, la Naissance du Christ, le sauvetage de Moïse. Michel-Ange dut malheureusement les sacrifier, ce qui lui valut d’abondantes critiques.
+