Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/10
Saint François Xavier (1506-1552) est l'un des cofondateurs de l'ordre des jésuites. Très tôt, il décide de quitter sa famille noble de Navarre pour des études à Paris. Il se rend ensuite en tant que missionnaire en Inde, ce qui lui vaut le surnom "d'apôtre des Indes". Il poursuit sa mission au Japon et décide de son prochain terrain d'évangélisation : la Chine. Il meurt avant de pouvoir y accomplir sa mission, en 1552. Canonisé par le pape Grégoire XV en 1622, il est le patron des missionnaires.
Illustration : Rubens, les miracles de saint François-Xavier, 1618-1619, Musée d'histoire de l'art, Vienne (Autriche).
2/10
Matteo Ricci (1552-1610) est l'un des premiers jésuites à évangéliser en Chine. Il s'y installe en 1582 et traduit de nombreux livres de mathématiques, astronomie et philosophie en chinois. Cet Italien était très proche de l'empereur chinois. Il est souvent considéré comme le fondateur de l’Église chinoise.
3/10
Pedro Paez (1564-1622) était missionnaire en Inde. Il est emprisonné par les Arabes pendant 7 ans jusque ce que le roi d'Espagne paye sa rançon. Il a pu réaliser son rêve d’évangéliser l'Éthiopie, pays dans lequel il finit sa vie. Cet Espagnol parlait plusieurs langues notamment l'arabe et l’éthiopien, ce qui lui a permis de faire des traductions du catéchisme.
4/10
Alexandre de Rhodes (1591-1660), juif de naissance, était missionnaire au Vietnam où il a inventé le "Quốc ngữ", la retranscription romaine de la langue vietnamienne. Il est également l'auteur du dictionnaire trilingue vietnamien-portugais-latin : Dictionarium Annamiticum Lusitanum et Latinum. Issu du royaume Aragon — qui fait partie de l'Espagne d'aujourd'hui — Alexandre était polyglotte, il parlait portugais, latin, vietnamien, annamite. Il a été témoin du premier martyr de Cochinchine, celui d'un jeune catéchiste décapité devant ses yeux.
5/10
Saint Isaac Jogues (1607-1646), missionnaire au Canada. Il est capturé par les Iroquois qui le torturent et le mettent en esclavage. Libéré, il revient en Europe. Ayant eu les mains tranchées, il doit demander au Pape une dérogation spéciale pour pouvoir célébrer la messe. Malgré son expérience atroce, il décide de repartir évangéliser les Indiens. Accusé de sorcellerie, il est décapité et scalpé en 1646 par les Iroquois. Il est canonisé par le pape Pie IX en 1930.
6/10
Jacques Marquette (1637-1675) était missionnaire au Canada. Il explore la vallée du Mississippi et ses sources — on lui attribue leur découverte. En avril 1675, il fonde la mission de la Conception immaculée de la Sainte-Vierge.
7/10
Samuel Fritz (1654-1728) était missionnaire en Amazonie. Ce Tchèque est le premier européen à avoir traversé l'Amazonie et a réalisé une carte détaillée du plus large fleuve au monde. Il baptise des indigènes et bâtit des chapelles tout au long de son voyage.
8/10
Saint Léon-Ignace Mangin (1857-1900) était missionnaire en Chine. Lors de la révolte des boxers, ce Français, doyen de la paroisse de King-Tcheou, a été assassiné lors du massacre de plusieurs milliers de catholiques. Il a été canonisé par le pape Jean Paul II en 2000.
9/10
Camille Bulcke (1909-1982), belge, missionnaire en Inde. Il restera connu pour sa fascinante connaissance de plusieurs langues orientales dont le sanscrit et hindi. Il a traduit en hindi les évangiles ainsi que des recueils liturgiques. Il est l'auteur d'un célèbre dictionnaire anglais-hindi. I
10/10
Pierre Ceyrac (1914-2012) était missionnaire en Inde où il avait orienté son ministère en faveur des plus pauvres et des étudiants. Il s'était également impliqué dans l’accueil les réfugiés cambodgiens fuyant le génocide perpétré par le régime khmer rouge. Son œuvre se poursuit par le biais de l'association Père-Ceyrac.