Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/10
Gn, 38, 1-30. Tamar se marie successivement aux deux premiers fils de Juda, qui meurent l'un après l'autre. Juda lui promet alors de lui offrir son dernier né Shéla en mariage, mais il ne tient pas parole. Poussée par son désir d'enfanter mais également par sa soif de justice, Tamar se déguise en prostituée et part à la rencontre de son beau-père. Juda se laisse tromper par la nouvelle apparence de sa bru, et celle-ci tombe enceinte. Juda reconnaît alors : "Elle est plus juste que moi, car, de fait, je ne l'ai pas donnée à mon fils Shéla." La persévérance et le courage de Tamar lui ont permis d'obtenir justice et de donner la vie. Juda et Tamar, école de Rembrandt © Wikimédia
2/10
Jos 2, 1-21 / Jos 6, 22-25. Après la mort de Moïse, c'est à Josué que revient la charge de faire entrer le peuple d'Israël en Terre promise. Pour ce faire, il envoie deux espions à Jéricho. Ceux-ci sont hébergés par Rahab, une prostituée qui les protège des hommes du roi de Jéricho. Elle obtient en échange la protection de sa famille et de toute sa tribu. Malgré sa non-appartenance au peuple d'Israël elle professe sa foi en Dieu aux deux espions de Josué : "Devant vous, chacun perd le souffle, car le Seigneur votre Dieu est Dieu là-haut dans les cieux, et en bas sur la terre." James Tissot, La prostituée de Jéricho et les deux espions, 1902 Jewish Museum, New York © Wikimédia
3/10
Juges 11, 1-3. La mère de Jephté de Galaad était une prostituée, mais elle a apporté au peuple d'Israël un grand chef. Jephté a conduit Israël à la victoire face aux Ammonites, mais cette victoire lui a coûté cher. En effet, Jephté avait conclu un accord avec le seigneur : "Si tu livres les fils d'Amont entre mes mains, la première personne qui sortira de ma maison pour venir à ma rencontre quand je reviendrai victorieux appartiendra au Seigneur, et je l'offrirai en sacrifice d'holocauste." Malheureusement c'est sa fille qui sortit à sa rencontre. Jephté tint tout de même parole et offrit sa fille au Seigneur. La Fille de Jephté, 1876, musée des Beaux-Arts de Carcassonne © Wikimédia
4/10
Juges 16-1. Grâce à sa force légendaire, Samson est un des personnages les plus célèbres de l'Ancien Testament. Il est envoyé par Dieu sur terre pour libérer Israël des Philistins. Alors qu'il est de passage à Gaza, le Seigneur place sur sa route une prostituée avec laquelle il passe la nuit. Les habitants de Gaza tentent de tirer profit de sa distraction et le guettent aux portes de la ville pour le tuer. Samson se lève au milieu de la nuit, arrache les battants des portes de la ville et les emporte au sommet d'une montagne. Lucas Cranach l'Ancien, Samson et le lion, 1520-1525, schlossmuseum weimar © Wikimédia
5/10
1 Rois 3,16. Le jugement de Salomon est un épisode incontournable du livre des Rois, qui met en exergue la justice et l'intelligence du souverain. Deux prostituées se présentent devant le roi avec un bébé. Chacune d'elle affirme que c'est le sien, et ne parvenant pas à se mettre d'accord, elles décident de s'en remettre au jugement de Salomon. Celui-ci propose de couper l'enfant en deux. À ce moment l'une d'elle déclare : "Il ne sera ni à toi ni à moi : coupez-le". L'autre s'écrie : "De grâce mon seigneur ! Donnez-lui l'enfant vivant, ne le tuez pas !" Salomon reconnaissant en celle-ci l'instinct maternel lui rend son enfant. Fresque sur le Jugement de Salomon au Sanctuaire de Frauenberg. © Wikimédia
6/10
Ézéchiel 23, 1-10. Ohola se prostitue en Égypte depuis son plus jeune âge. Elle entretient notamment des relations avec tous les fils d'Assour, voisins de l'Égypte. Elle leur est livrée captive. Ils lui arrachent ses fils et ses filles, et la tuent d'un coup d'épée. Ohola est en réalité une figure métaphorique employée par le prophète Ézéchiel pour désigner la ville de Samarie, capitale du royaume d'Israël au 8e siècle avant notre ère et condamner ainsi la vénalité et l'idolâtrie de ses habitants, qui ont noué des alliances politiques avec des nations païennes (Égyptiens, Assyriens, ou Chaldéens). Photo des ruines de l'ancienne ville de Samarie
© Public domain
7/10
Ézéchiel 23, 11-31. Ohola a une soeur, Oholiba, qui se livre à la prostitution de manière encore plus frénétique. Attirée par les richesses et la beauté des Chaldéens, elle leur envoie des messagers pour qu'ils viennent à elle. Oholiba représente Jérusalem, capitale du Royaume de Juda et le Seigneur lui adresse ce message par la bouche d'Ézéchiel : "Voici que je dresse contre toi tes amants ; ceux dont ton cœur s'est détaché, je les amène partout contre toi". Ces deux sœurs pécheresses illustrent l'attrait du peuple pour l'or, la richesse et la luxure au détriment du salut de son âme. "Parce que tu m'as oublié et que tu m'as rejeté derrière ton dos, à ton tour de porter le poids de ta débauche et de tes prostitutions" dit le Seigneur. David Roberts, Siège et destruction de Jérusalem par les romains sous le commandement de Titus, 1850 © wikimédia
8/10
Osée 1, 2. Osée a reçu du Seigneur cet ordre : "Va, prends-toi pour femme une prostituée et des enfants de prostitution, car vraiment le pays se prostitue en se détournant du Seigneur." Il épouse alors Gomer, avec laquelle il a trois enfants. À chacun il donne un nom qui symbolise la répulsion qu'inspire à Dieu la maison d'Israël, pleine d'ingratitude, et qui se déshonore en adorant le dieu Baal. Mais Cette épouse infidèle, Dieu va la séduire à nouveau et l'accueillir dans la fidélité et la tendresse comme au jour où elle est sortie d’Égypte. Il fera d'elle son épouse dans la loyauté et elle connaîtras le Seigneur. Au lieu de dire aux fils d'Israël : "Vous n'êtes pas mon peuple", on leur dira : "Fils du Dieu vivant". Illustration du prophète Osée et de Gomer, bible historique de 1372 © Wikimédia
9/10
Luc 7, 36-50. L'épisode de la pécheresse repentante est l'un des plus célèbres du nouveau testament. Jésus est invité à prendre le repas chez un Pharisien. Entre alors une femme en pleurs, qui verse du parfum sur ses pieds et les lave avec ses cheveux, en les couvrant de baisers. Alors que le Pharisien tente de la faire sortir Jésus déclare : "Tu n'as pas fait d'onction sur ma tête ; elle, elle a répandu du parfum sur mes pieds. Voilà pourquoi je te le dis, ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, puisqu'elle a montré beaucoup d'amour." Cette femme est souvent assimilée à Marie-Madeleine, même si cela n'est jamais clairement exprimé dans la Bible. De même son statut de prostituée est assez implicite, il est le résultat d'interprétations contemporaines de la Bible. Rubens, le Christ chez Simon le Pharisien, 1618, Musée de l'Ermitage © Wikimédia
10/10
Luc 8, 2. Marie-Madeleine est une figure essentielle du catholicisme. Luc la décrit de la sorte : "Marie, appelée Madeleine, de laquelle étaient sortis sept démons." Elle est dénommée apôtre des apôtres grâce à son rôle de témoin de la Résurrection du Christ, et d'évangélisatrice. Sa confiance et son amour pour Jésus, qui ont été à l'origine de sa conversion, font d'elle un modèle pour l'Église d'aujourd'hui. L’état de prostituée de Marie-Madeleine fait l’objet de nombreuses remises en question. Le pape Grégoire Ier au VIe siècle la désigne comme prostituée mais ses propos sont contredits par d’autres responsables de l’Église. Aujourd’hui c’est à travers de nombreuses œuvres d’art ou de fiction que Marie-Madeleine est devenue pour le monde contemporain cette figure de prostituée biblique. Le Greco, Marie-Madeleine pénitente, 1576, Musée des beaux-arts de Budapest © Wikimédia