2 / 8
Église Saint-Polycarpe où se trouve le cœur de Pauline Jaricot
Pauline Jaricot finit sa vie ruinée, déconsidérée. Elle quête à travers toute la France pour pouvoir rembourser les épargnants qui avaient soutenu son projet, ce qu’elle parviendra presque à réaliser. Elle meurt dans le dénuement le plus total le 9 janvier 1862, alors que les œuvres qu’elle a fondées rayonnent dans le monde entier. Elle est inhumée dans le caveau familial, au cimetière de Loyasse avant que sa dépouille ne soit transférée en 1922 dans l'église Saint-Nizier, près de l'autel de la Vierge dans le transept sud. Quant à son cœur, il se trouve dans l'église Saint-Polycarpe à Lyon.
+

©Michael Mulkens/Shutterstock