Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/10
Cristiano Ronaldo, Portugal : aussi étonnant que cela puisse paraître, la vedette portugaise serait un catholique pratiquant. Il prierait avant chaque match et collectionnerait même les chapelets envoyés par ses fans. Il est d'ailleurs apparu sur une photo, à la plage, avec un grand chapelet autour du cou.
2/10
Lionel Messi, Argentine : le joueur argentin a promis de faire un pèlerinage à pied depuis sa ville natale jusqu’à San Nicolas de los Arroyos où il se recueillera au pied de Notre-Dame du Rosaire, si l’Argentine soulevait le trophée, le 15 juillet 2018. Son coéquipier, Sergio Aguero, l'a rejoint dans sa démarche, à une exception prêt : parcourir ces 70 kilomètres... en courant !
3/10
Andres Iniesta, Espagne : avant la Coupe du monde 2010, le milieu de terrain a promis que si l’Espagne gagnait, il se rendrait en pèlerinage sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Il inscrit lui-même le but de la victoire en finale ! À ce jour il n’a toujours pas parcouru les chemins : « J’ai dis que je le ferai, je n’ai pas dit quand ». Maintenant qu’il quitte le club de Barcelone, peut-être trouvera-t-il le temps de le faire ?
4/10
Radamel Falcao, Colombie : l’attaquant colombien est connu pour sa foi inébranlable, inculquée dans sa jeunesse, lorsqu’il jouait en Argentine, à River Plate. Ses coéquipiers l’appelaient « pasteur », puisque Falcao priait pour tout le monde avant chaque match. Il a d’ailleurs rencontré sa femme lors d’une évangélisation à Bogota.
5/10
Manuel Neuer, Allemagne : l’exceptionnel gardien de but allemand soutient les Tertiaires Capucins de Notre-Dame des Douleurs, une communauté dirigée par des frères amigoniens, une branche des Capucins, qui vient en aide à la réinsertion et l’éducation de jeunes délinquants.
6/10
Olivier Giroud, France : l’attaquant français s’est fait tatouer le psaume 22 en latin sur son bras droit : "Le Seigneur est mon berger, je ne manque de rien". S’il ne se signe pas en entrant sur le terrain, il assure prier avant chaque début de rencontre. « Je suis très croyant. Ma mère m’a initié à la religion et j’ai choisi de me faire baptiser dans la religion catholique. », a-t-il déclaré.
7/10
Edinson Cavani, Uruguay : De « culture catholique » et ayant fréquenté un collège confessionnel, le meilleur buteur du PSG prie avant chaque match. « Je suis un athlète pour le Christ. Je joue pour lui, pour lui rendre gloire, pour le remercier de m’avoir donné la capacité de jouer au football », avait-il déclaré dans une interview pour le documentaire « Jésus Football Club », sur Canal +.
8/10
Antoine Griezmann, France : tatouage de la Vierge sur l’avant bras qu’il n’hésite pas à embrasser à l’occasion, l’attaquant français justifie ses tatouages chrétiens : « Je les porte car dans ma famille nous sommes tous très croyants. Je suis religieux. »
9/10
Jakub Błaszczykowski, Pologne : enfant, il a été témoin de l’assassinat de sa mère par son père, mais reste malgré tout fort dans sa foi. Il a été ambassadeur des Journées mondiales de la jeunesse en 2016, à Cracovie.
10/10
Neymar, Brésil : « La religion est tout pour moi (…) Dieu m’a toujours aidé, tout ce que j’ai, c’est lui qui me l’a donné. Je le remercie tous les jours », déclarait l’attaquant au moment de sa signature à Barcelone en 2013. Lorsqu’il remporte la Ligue des champions avec le club catalan, deux ans plus tard, il arbore sur sa tête un bandeau « 100% Jésus ». Sa photo fait le tour du monde et déclenche une petite polémique. Aujourd’hui, il reverse 10% de ses revenus à l’église pentecôtiste de São Vicente. Au Paris SG il a rejoint ses compatriotes, tout aussi croyants : Marquinhos et David Luiz.