5 / 11
La Pietà de Daniele Crespi. Ce tableau peint vers 1626, est emprunt autant de désespoir que de calme. À peine visible, au fond sur la gauche, un ange essuie des larmes. Marie qui tient le corps de Jésus regarde vers le ciel comme si elle voulait le rendre à Dieu. Son expression est mêlée à la fois de tristesse et de confiance. (Musée National de Prado, Madrid)
+

© Daniele Crespi (1598–1630) | WIKIPEDIA