4 / 5
Sainte Thérèse d'Avila
La religieuse castillane, patronne des joueurs d’échecs, en a fait un jeu hautement spirituel. Dans le chapitre XVI de son livre Le chemin de perfection (1583), elle reconnaît s’y être adonnée et compare la prière à une partie d’échecs… contre Dieu, le principe étant de réussir à lui amener une âme par la prière.
+

© François Gérard - PD