Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/7
FRATERNITÉS LAÏQUES DOMINICAINES.
Dès l'origine, saint Dominique fut entouré par de nombreux laïcs désireux de suivre son idéal de vie. C’est en 1285, plus de 60 ans après sa mort, que la règle sera promulguée. Aujourd'hui, les laïcs dominicains sont regroupés dans 26 fraternités en France. Hommes, femmes, retraités, personnes mariées ou célibataires, on en compte environ 300 dans l’Hexagone. Tous s’engagent non seulement à cheminer vers la sainteté et à accomplir des œuvres de charité, mais aussi à faire partie de la mission de prédication de l'Ordre : "répandre dans le coeur de l'humanité la présence du Christ pour que le message du salut soit connu et accepté par tous les hommes". Leur vie repose sur quatre piliers : la prédication de l'Évangile, l'étude de la Parole de Dieu, la prière et le partage fraternel.
2/7
L'ORDRE FRANCISCAIN SÉCULIER.
Fondé par saint François d'Assise en 1223 à la demande de personnes mariées voulant vivre à l'exemple des frères Franciscains, ce tiers-ordre compte environ 3 000 membres, hommes et femmes, répartis dans plus de 300 fraternités. Ils se rencontrent tous les mois pour un temps de prière, de partage, de formation et d'approfondissement de la spiritualité franciscaine. Comme le dit la règle franciscaine "ils accueilleront d'un cœur humble tout homme comme un don du Seigneur [...] Avec tous les hommes de bonne volonté, ils sont appelés à construire un monde plus fraternel."
3/7
L'ORDRE DES CARMES DÉCHAUX SÉCULIER.
Il est né en 1452 sous le généralat du bienheureux Jean Soreth. Aujourd'hui les laïcs sont regroupés dans l'O.C.S.D. : l’Ordre des Carmes Déchaux Séculier. En France ils sont quelques 170 personnes attirés par la prière silencieuse à se réunir une fois par mois pour approfondir la relation d'amitié avec Dieu. Si la spiritualité carmélitaine est contemplative, l'élan apostolique ne lui fait pas défaut. Cette ferveur apostolique s'inspire de sainte Thérèse d'Avila et de sainte Thérèse de Lisieux. Le temps du cheminement pour devenir laïc consacré carme dure environs trois ans.
4/7
LES SALÉSIENS COOPÉRATEURS DE DON BOSCO.
C'est en 1876 que le pape Pie IX reconnaît officiellement la congrégation des laïcs salésiens de Don Bosco, son fondateur. Être Salésien Coopérateur de Don Bosco, c'est répondre à la vocation chrétienne en travaillant en groupes locaux. Objectif ? Exercer l'apostolat dans le mariage, en famille, dans la paroisse et dans la vie sociale. La catéchèse, l'éducation et l'enseignement des jeunes, comme aujourd'hui auprès des réfugiés et migrants, sont au cœur de l'engagement salésien. La présence des Salésiens Coopérateurs se développe dans le monde entier sur les cinq continents. Leur nombre dépasse aujourd'hui 30 000 laïcs, répartis dans 60 pays.


5/7
LES COMMUNAUTÉS DES LAÏCS CISTERCIENS.
Les laïcs cisterciens suivent la règle de saint Benoît telle qu'elle est vécue dans les communautés monastiques cisterciennes : chercher Dieu à travers la vie en commun, le travail, la prière personnelle, la prière commune, la lecture, l'admiration de la Création et l'attention incessante aux autres et à Dieu. L'origine de la grande famille cistercienne remonte à 1098. Mais la création du Tiers Ordre est beaucoup plus récente puisqu’il a vu le jour qu’en 2008. Il se caractérise par sa dimension internationale. Aujourd’hui, l'Association Internationale des Communautés de Laïcs Cisterciens compte environ 1 300 membres à travers le monde dont 400 rien qu’en France.

6/7
LES OBLATS DE SAINT BENOÎT.
Être oblat de Saint Benoît, c'est souhaiter vivre l’Évangile dans le monde, en lien avec une communauté monastique des Bénédictins, l'ordre fondé par saint Benoit en 529. Les oblats et oblates mènent leur vie professionnelle et familiale selon la règle de saint Benoît, en témoignant d’un esprit de bienveillance, de charité, de service. Ils manifestent leur respect de la Création. Être oblat, c'est aussi "prier et travailler" ("ora et labora") et aimer le chant grégorien. Devenir oblat nécessite une formation qui dure un an. Aujourd'hui la France compte environ 500 oblats et oblates.
7/7
L'ALLIANCE ASSOMPTIONNISTE.
Elle a été fondée à Nîmes en 1845 par le père Emmanuel d'Alzon qui voulait créer une communauté religieuse à la fois moderne et enracinée dans la Tradition, selon sa devise "Que ton règne vienne !" La règle de la congrégation est inspirée de celle de saint Augustin. En vue de partager de s'engager aux côtés des religieux dans des différentes missions apostoliques comme le volontariat, l'édition ou la formation universitaire, les laïcs assomptionnistes français se sont regroupés dans une "association de laïcs assomptionnistes."