3 / 8
Saint Jean-Marie Vianney, à Dardilly (69)
La ferme dans laquelle le curé d’Ars a vu le jour et vécut les vingt premières années de sa vie appartient toujours à ses descendants, et est mise à la disposition des pèlerins. Rien n’a changé depuis plus de deux cents ans. On y visite la salle commune, dallée de pierres, la souillarde, l’alcôve (lieu de naissance du Saint), l’étable et le fournil. Le mobilier rustique a également été conservé, dont l’horloge au pied de laquelle Jean-Marie Vianney a fait sa première confession. Horloge ne sonnant que les heures, qui a fait dire à sa sœur, lors du procès informatif en vue de la béatification : "Quand l’heure sonnait, il ne manquait pas de dire la prière que notre mère nous avait apprise : Dieu soit béni ! Courage, mon âme: le temps se passe et l’éternité s’avance; vivons comme nous devons mourir. Puis on disait un Ave Maria."
+

© Sebleouf I CC BY-SA 4.0