8 / 10
Francisco Castelló i Aleu
Ce martyr combattant est fusillé le 29 septembre 1936 au cœur de la guerre civile espagnole. Traité de fasciste par un tribunal populaire pour avoir proclamé sa foi catholique, il n’a alors que 22 ans. Face au peloton d’exécution et dans une ultime requête, Francisco Castelló s’exclame : « Un moment s’il vous plaît. Je vous pardonne à tous et vous donne rendez-vous dans l’éternité ! » Les mains jointes, les yeux fixés au ciel, il se tient droit face aux bourreaux. Une voix commande : « Feu ! » Francisco lance un dernier cri : « Vive le Christ-Roi ! »
+