5 / 10
Élisabeth de la Trinité
Née Élisabeth Catez le 18 juillet 1880 dans le Cher, Élisabeth de la Trinité entre au carmel de Dijon au tout début du XXe siècle. Dotée d’un fort tempérament, elle expérimente la présence de Dieu : c’est dans l’amour du Christ qu’elle arrive à trouver la paix profonde. Éprouvée par une maladie incurable, elle va s’identifier dès lors au Christ crucifié. Un jour, la Mère Supérieure la voyant battre la mesure sur le lit lui dit : « Laudem gloriæ, vous entendez les harmonies du ciel ?» Élisabeth incline la tête : « Oui, Mère, mais elles n’ont aucun rapport avec les chants de la terre. » C’étaient ses derniers mots avant d’entrer en agonie le 9 novembre 1906, à l’âge de 26 ans.
+