4 / 10
Isidore Bakanja
Né vers 1885, ce jeune congolais converti au catholicisme devient catéchiste laïc. Embauché dans une entreprise coloniale belge, il subit la persécution du directeur de l'agence qui s'oppose avec force à l'évangélisation de ses ouvriers. Fouetté jusqu'au sang, il meurt des suites de ses blessures le 15 août 1909. Juste avant, lors de sa confession, Isidore pardonnera son bourreau. « Père, dit-il à l’un des missionnaires, je ne suis pas fâché. Le Blanc m’a frappé, c’est son affaire. Il doit savoir ce qu’il a fait. Au ciel je n’en prierai pas moins pour lui. »
+