10 / 10
Une lettre écrite par sœur Julie Rodzinskadans le camp.

© fot. za zgodą Sióstr Dominikanek