Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/8
Le père Jean-Baptiste Fouque (1851-1926) a été reconnu vénérable en décembre 2016. Il sera béatifié le 30 septembre 2018 à La Major. On l’appelait "le saint Vincent de Paul de Marseille". Sa dépouille repose depuis 90 ans dans la chapelle de la dernière de ses œuvres, l’hôpital Saint-Joseph. On lui attribue un nombre impressionnant d’œuvres sociales en faveur des enfants orphelins, des délinquants, des personnes handicapées, et des vieillards. Le décret pour sa béatification a été signé par le pape François, le 18 décembre 2017.
2/8
Adèle de Batz de Trenquelléon (1789-1828) est "bienheureuse" depuis le mois de juin 2017. La messe pour sa béatification aura lieu le 10 juin 2018 au parc des expositions d'Agen. Adèle est fondatrice de la "Petite société" affiliée à la congrégation des marianistes de Bordeaux avant de devenir "la communauté des filles de Marie". Lui est reconnu la guérison miraculeuse, il y a 20 ans, d’une religieuse alors âgée de 40 ans et atteinte d’un cancer, après une neuvaine qu’elle lui a destinée.
3/8
Madeleine Delbrel (1904-1964), convertie au christianisme à l'âge de 20 ans, fut à l'instar de Charles de Foucauld une grande mystique chrétienne. Essayiste et poétesse, elle fut également une grande militante sociale. D'une extraordinaire capacité d'empathie, elle noua des relations personnelles dans tous les milieux. Elle fonde une communauté de jeunes femmes qui se sont nommées "la Charité", avant d'être connues comme "Équipes Madeleine Delbrêl". La cause de Madeleine a été ouverte en 1990 par Mgr François Frétellière, alors évêque de Créteil. Elle est maintenant introduite à Rome. Une enquête sur un éventuel "miracle" est en cours.
4/8
Joseph Wresinski (1917-1988), né d'un père polonais et d'une mère espagnole, est curé dans des paroisses ouvrières et rurales, pendant dix ans, dans le département de l'Aisne. En 1956 il rejoint un camp de sans-logis, à Noisy-le-Grand, en région parisienne, où il dit ce jour-là "être entré dans le malheur". Il fonde le mouvement ATD Quart Monde qui s’étend dans d’autres lieux à l’abandon. À la fin des années 1980, il influence le gouvernement français dans l'instauration du revenu minimum d’insertion (RMI). Grâce à ses différentes actions en faveur des plus pauvres, a été instituée la Journée mondiale du refus de la misère, reconnue officiellement par les Nations-unies en 1992. Sa cause vers la béatification est introduite à Rome. Une guérison miraculeuse par son intercession est à l’étude.
5/8
Pauline Jaricot (1799-1862), née à Lyon en France, est la fondatrice de l'œuvre catholique de la Propagation de la foi et du Rosaire vivant. Elle est une pionnière de la solidarité dans l’Église. En 1816, elle s’engage à devenir servante du Christ. Ses "Rosaires vivants" pour collecter "le sou de la mission", s’étend rapidement. Ses collectes constituent le premier maillon des Œuvres pontificales missionnaires, et s’institutionnalisent sous le nom d’Association de la Propagation de la foi. Victime d’escrocs, dans une de ses œuvres, Pauline perdra sa fortune et son crédit personnel, abandonnée de tous ou presque, calomniée. Réhabilitée bien des années plus tard, elle a été proclamée vénérable en février 1963 par Jean XXIII.
6/8
Père Henri Caffarel (1903-1996), fondateur des équipes Notre-Dame, initia des milliers de couples à s’entraider pour vivre de la grâce de leur sacrement de mariage, mais également au Brésil où il est particulièrement apprécié, et dans d’autres pays du monde. Père Caffarel enseignait l’art de la prière contemplative et plus particulièrement celle de la prière silencieuse, l’oraison. Sa cause en béatification, première étape vers une éventuelle canonisation, a été ouverte en 2006. Le dossier est entre les mains du Vatican depuis novembre 2014.
7/8
Pierre Goursat (1914-1991) laïc, critique de cinéma, est le fondateur de la communauté de l’Emmanuel, reconnue par le Saint-Siège comme association privée de fidèles en 1991. La spiritualité proposée aux membres repose notamment sur l'adoration eucharistique, la compassion et l'évangélisation. Née de l'expérience du Renouveau, elle rassemble en son sein des laïcs mariés, célibataires, consacrés, et des prêtres. La cause en béatification du serviteur de Dieu Pierre Goursat a été officiellement introduite le jeudi 7 janvier 2010. Elle est désormais instruite à Rome depuis 2015.
8/8
Le père Jacques Hamel (1930-2016), de l’archidiocèse de Rouen, a été assassiné en pleine messe à l’âge de 86 ans, en son église Saint-Étienne de Saint-Étienne-du-Rouvray, le 26 juillet 2016, par deux hommes se réclamant de l'État islamique. En septembre, le pape François a célébré une messe en sa mémoire, en le présentant comme martyr. Le procès pour étudier sa cause s’est ouverte le 13 avril 2017, au niveau diocésain. Jacques Hamel est un "serviteur de Dieu". Le miracle n’est pas exigé par l’Église dans le cas d’un martyr. Elle considère le don de sa vie comme un miracle suffisamment important. Le père Hamel était un prêtre des périphéries, discret, vivant une pauvreté toute évangélique.