Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 19 octobre |
Saint Isaac Jogues
Aleteia logo
home iconSpiritualité
line break icon

Trois idées pour fêter Pâques en famille

FAMILY CELEBRATING EASTER

SHUTTERSTOCK

Edifa - Publié le 30/03/21

Quelques conseils pratiques pour marquer avec les enfants l’importance toute particulière de la Résurrection du Christ.

Notre vie spirituelle est incarnée : il n’y a pas d’un côté la prière, de l’autre la vie quotidienne. En Dieu, c’est toute notre personne qui s’unifie parce qu’il nous aime à chaque instant, à travers les petites choses qui tissent notre existence. Fêter Pâques ne saurait donc se limiter à la participation à la messe (même si c’est primordial) : toutes les dimensions de notre humanité, y compris les plus prosaïques, peuvent être éclairés par la joie de la Résurrection.

Une célébration familiale

Pâques commence le samedi soir. La présence de très jeunes enfants ne permet pas toujours d’aller à la veillée pascale, qui est relativement longue. On peut, dans ce cas, marquer « cette nuit très sainte où Notre-Seigneur Jésus-Christ est passé de la mort à la vie » (Liturgie de la nuit pascale) par une célébration familiale. Elle peut être construite très simplement, en reprenant certains éléments liturgiques : un gros cierge auquel chacun allume sa bougie, une vasque d’eau bénite où l’on trempe la main avant de se signer, en rappel du baptême ; la lecture de l’évangile de la Résurrection ; quelques chants joyeux, dont un alléluia bien sûr. Comme à l’église, on peut commencer dans une pièce entièrement sombre et allumer ensuite toutes les lumières.

Avec les plus grands, n’hésitons pas à participer à la veillée pascale. Pour soutenir l’attention des enfants pendant les lectures qui leur paraissent souvent austères, pensons à emporter des missels sur lesquels ils pourront suivre les textes. À l’intention des petits qui ne savent pas encore lire, emportons des bibles en images sur lesquelles nous leur montrerons les épisodes évoqués : la Création, le sacrifice d’Abraham, etc. Même s’il leur est difficile d’être attentifs et recueillis pendant toute la veillée, soyons sûrs que les enfants sont généralement très sensibles à l’atmosphère particulière de la nuit de Pâques.

Des traditions familiales

En rentrant de la veillée, pourquoi ne pas partager une brioche et une mousse au chocolat, par exemple, ou d’autres mets de fête ? Ce qui se mange est important pour la plupart des enfants… et pas seulement pour eux ! Bien sûr, c’est secondaire, mais ce n’est pas sans signification. Un repas soigné, de beaux vêtements, une maison pleine de fleurs et de lumières, de petites surprises (à commencer par les œufs dans le jardin), tout cela compte et marque les enfants, qui garderont de Pâques le souvenir d’une grande et belle fête.

Comme pour Noël, on peut établir autour de Pâques des traditions familiales : ici, on échange dans la nuit de la Résurrection des bougies décorées de rubans ; là, on décore des œufs que l’on va ensuite offrir aux voisins ; ailleurs, c’est le « gâteau de Pâques » (inspiré du koulitch oriental) qu’on pourrait ne faire qu’en cette occasion ; ou de petits pains en forme de poissons, rappelant l’ictus cher aux premiers chrétiens.

Un chandelier à sept branches

Le décor de la maison, l’aménagement du coin-prière, les chants et la musique, le petit déjeuner du dimanche de Pâques, les cartes envoyées aux parents et amis éloignés, autant de détails qui ont leur importance pour marquer cette fête de Pâques d’une empreinte particulière. Pâques se prolonge durant tout le temps pascal, comme en témoigne le cierge pascal qui, dans nos églises, illumine les offices jusqu’au soir de la Pentecôte. Il est bon de marquer cela à la maison, en particulier dans la décoration du coin-prière.

Un chandelier à sept branches, symbolisant les sept semaines de Pâques, peut être allumé tous les soirs : mais contrairement aux bougies de la couronne de l’Avent, qu’on enflamme progressivement, les sept bougies pascales brillent en même temps. En effet, c’est dès la nuit de Pâques que nous sommes invités à entrer pleinement dans l’immense allégresse de la Résurrection !

Christine Ponsard

Tags:
FamillePâques
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
Mathilde de Robien
Sept idées reçues sur la chasteté
3
Bracelet Marie-Antoinette
Marzena Devoud
L’émouvante histoire du bracelet de Marie-Antoinette
4
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
5
Mathilde de Robien
Rapport Sauvé : au cœur de la souffrance, des témoignages chargés...
6
Père Jacques de Longeaux
La réponse de Jésus à la tentation du pouvoir
7
Mathilde de Robien
Les questions à se poser pour savoir si on aime vraiment
Afficher La Suite