Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 03 mars |
Bienheureux Charles le Bon
home iconSpiritualité
line break icon

La chaire de saint Pierre : une fête qui invite à unir sa prière pour le pape à celle de Jésus

Antoine Mekary / Godong

Edifa - Publié le 21/02/21

La chaire de saint Pierre ? Quel drôle de nom pour une fête liturgique ! Elle passe d'ailleurs souvent inaperçue, de nombreux catholiques n'en connaissant pas la signification.

Le 22 février, l’Église fête la chaire de Saint-Pierre. Le mot « chaire », à l’origine, désigne le siège de l’évêque, symbole de sa charge de pasteur du diocèse. La chaire d’où saint Pierre présidait l’assemblée des fidèles (conservée dans le chœur de la basilique Saint-Pierre de Rome) désigne donc le siège du premier pape, évêque de Rome. Elle est devenue, par là-même, le symbole de la mission confiée à tous les papes successifs.

« Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux » (Mt 16, 18-19). C’est sur ces paroles de Jésus que repose l’autorité de Pierre et celle de ses successeurs. Si le Pape « est le principe perpétuel et visible et le fondement de l’unité qui lie entre eux soit les évêques, soit la multitude des fidèles » (Lumen gentium, 23), ce n’est pas en raison de ses éventuels mérites personnels, mais parce qu’il a été choisi par Jésus pour être le serviteur des serviteurs de Dieu.

Pour mener à bien cette lourde responsabilité, Jésus lui a promis une aide toute particulière : « J’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas » (Lc 22, 32). La fête de la chaire de saint Pierre nous invite à unir notre prière à celle de Jésus afin que le pape François aujourd’hui, un autre demain – soit toujours le roc sur lequel s’appuie notre Foi. Cette fête nous donne aussi l’occasion de contempler le mystère de l’Eglise, si fragile et si pécheresse dans son humanité, et pourtant promise à ne jamais succomber aux puissances de la mort.

Quand la tentation nous guette de critiquer l’Eglise et de passer l’enseignement du Pape au crible de notre jugement, demandons à l’Esprit saint de nous apprendre à regarder au-delà des apparences.

Marie-Christine Lafon




Lire aussi :
Pourquoi saint Paul et saint Pierre sont-ils fêtés ensemble alors qu’ils se connaissaient à peine ?

Tags:
Pape Françoissaint pierre
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christine Pellen
GPA : mère génétique de 10 enfants, elle ne compte pas s’arrêter ...
2
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
3
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
4
Ange gardien
Isabelle Cousturié
La prière à son ange gardien pour déjouer le mal
5
cathédrale de Nice
Bérengère Dommaigné
Soulagement à Nice et Dunkerque, les messes sont autorisées
6
Anne Bernet
Les 110 innocents des Lucs-sur-Boulogne, le plus horrible massacr...
7
Rachel Molinatti
TikTok : le calcul « hallucinant » du père Matthieu
Afficher La Suite