Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 16 juin |
Saint Jean François Régis
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

La chaire de saint Pierre : drôle de nom pour une fête

Saint-Paul-Apostle-St-Peter-s-Basilica-Godong-IT525052L.jpg

Antoine Mekary / Godong

Edifa - publié le 21/02/21 - mis à jour le 19/02/24

La chaire de saint Pierre ? Quel drôle de nom pour une fête liturgique ! Elle passe d'ailleurs souvent inaperçue, de nombreux catholiques n'en connaissant pas la signification.

Le 22 février, l’Église fête la chaire de Saint-Pierre. Le mot « chaire », à l’origine, désigne le siège de l’évêque, symbole de sa charge de pasteur du diocèse. La chaire d’où saint Pierre présidait l’assemblée des fidèles (conservée dans le chœur de la basilique Saint-Pierre de Rome) désigne donc le siège du premier pape, évêque de Rome. Elle est devenue, par là-même, le symbole de la mission confiée à tous les papes successifs. « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux » (Mt 16, 18-19). C’est sur ces paroles de Jésus que repose l’autorité de Pierre et celle de ses successeurs. Si le Pape « est le principe perpétuel et visible et le fondement de l’unité qui lie entre eux soit les évêques, soit la multitude des fidèles » (Lumen gentium, 23), ce n’est pas en raison de ses éventuels mérites personnels, mais parce qu’il a été choisi par Jésus pour être le serviteur des serviteurs de Dieu.

Pour mener à bien cette lourde responsabilité, Jésus lui a promis une aide toute particulière : « J’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas » (Lc 22, 32). La fête de la chaire de saint Pierre nous invite à unir notre prière à celle de Jésus afin que le pape François aujourd’hui, un autre demain – soit toujours le roc sur lequel s’appuie notre Foi. Cette fête nous donne aussi l’occasion de contempler le mystère de l’Église, si fragile et si pécheresse dans son humanité, et pourtant promise à ne jamais succomber aux puissances de la mort. Quand la tentation nous guette de critiquer l’Église et de passer l’enseignement du Pape au crible de notre jugement, demandons à l’Esprit saint de nous apprendre à regarder au-delà des apparences.

Marie-Christine Lafon

Tags:
Pape FrançoisSaint Pierre
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite