Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 27 juillet |
Sainte Nathalie et ses compagnons
home iconAu quotidien
line break icon

Couple : se mettre à la place de l’autre, c’est imiter le Christ

FORGIVNESS

Fizkes - Shutterstock

Edifa - Publié le 31/01/21

Se mettre à la place de l’autre, c’est entrer dans sa peau, c’est s’incarner… N’est-ce pas ce que le Christ a fait pour l’humanité ?

Il arrive souvent que l’un des conjoints trouve que la vie de l’autre est tellement plus gâtée et gratifiante que la sienne. Quand il n’est pas compris, il ne manque pas de dire : « Mets-toi donc un instant à ma place ! » S’efforcer de se mettre à la place de l’autre est, de fait, une des plus belles formes de l’amour.

Imiter le Christ

Il s’agit de laisser un instant son point de vue pour se décentrer sur le point de vue de l’autre, d’essayer de faire sienne la problématique de l’autre, de s’efforcer de ressentir ce qu’il ressent, éprouver ce qu’il éprouve, devenir l’autre en restant soi. Ce sont de merveilleuses qualités que le psychologue Carl Rogers appelait l’empathie (du grec « sentir, souffrir dans »). Saint Paul disait déjà : « Réjouissez-vous avec ceux qui sont dans la joie, pleurez avec ceux qui sont dans les pleurs » (Rm 12, 15).

Se mettre à la place de l’autre, c’est entrer dans sa peau, c’est s’incarner… N’est-ce pas ce que le Christ a fait à Noël ? Il n’est pas venu visiter les hommes en touriste ou en hélicoptère pour leur promettre le Ciel : Il s’est fait homme. Il a connu la faim, la soif, la souffrance, Il est né et Il est mort dans les pires conditions. Le Christ a été l’empathie de Dieu. Le Verbe s’est incarné, Il est entré dans la chair humaine, Il s’est fait chair : « incarnation » est bien le mot qui convient, tellement plus fort que le mot « empathie ». Le Christ s’est fait homme, mais en restant Dieu ; et Il devient ainsi le modèle à imiter dans toute relation interpersonnelle chaleureuse.

En conséquence, maris, « devenez » votre femme dans une compréhension merveilleuse, mais restez un homme. Épouses, « devenez » un homme dans une empathie géniale, mais restez une femme. Parents, « devenez » vos enfants, comprenez-les délicieusement, mais en restant adultes.

Denis Sonet




Lire aussi :
Bilan de couple : où en êtes-vous dans votre relation ?

Tags:
Couplerelation
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
2
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en œuvre du pass sanitaire dans les lieux de cul...
3
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
4
Freya and Dad
Cerith Gardiner
La vidéo d’une fillette de 10 ans dansant avec son papa dev...
5
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes, tout le monde en parle, mais qui l’a ...
6
Lauriane Vofo Kana
Hugo, 17 ans, l’organiste épatant de TikTok
7
LATIN MASS
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : les réactions se multiplient
Afficher La Suite