Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 07 décembre |
Saint Ambroise de Milan
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Comment apprendre aux tout-petits les premières règles de politesse ?

CHILDREN

Yuganov Konstantin - Shutterstock

Edifa - publié le 02/01/21

Dire bonjour, merci, au revoir, c’est le B.A BA de la politesse. Quelques conseils pour enseigner ces mots de courtoisie dès le plus jeune âge de ses enfants.

Parfois, quand il nous arrive de croiser un enfant très poli, on se dit que ses parents ont une chance incroyable, comme si la politesse tenait de la chance. Pourtant, la politesse n’est pas le fruit du hasard. Elle n’apparaît pas brusquement avec la majorité, mais peut, oserais-je dire doit, s’acquérir. Elle est le fruit du travail patient et constant de parents soucieux du bien de l’enfant. La politesse rend le quotidien infiniment plus agréable à vivre, les rapports humains tellement plus faciles. Elle est comme l’huile dans les rouages. La politesse est agréable à celui qui en bénéficie, mais d’abord à celui qui la possède. Regardons en effet combien l’enfant qui sait dire bonjour se sent à l’aise avec l’adulte. De la même façon, celui qui remercie se sait avoir été l’objet de l’attention de l’autre. Il est donc urgent d’apprendre à nos enfants, dès leur plus jeune âge, ces règles de politesse.

La répétition porte du fruit

Voilà ce qui sans doute a gêné la transmission de cet art de vivre : la politesse est apparue comme une série de règles, de conventions sociales dont il faudrait s’affranchir. Fini le temps ou les parents se tenaient à distance de leur enfant, ils sont devenus copains. Pourtant l’exercice de la politesse nécessite un rapport de supérieur à inférieur, de donneur à receveur, d’enseignant à enseigné. Cette distance est celle qui permet la reconnaissance.

Très tôt (car tout est plus facile quand on s’y prend tôt), il nous faut nous atteler à l’acquisition de la politesse pour le bien de nos enfants et le nôtre. Dès l’âge de 18 mois, il peut dire merci. Il ne parle pas encore, peu importe, il va imiter le geste de sa mère qui lui donne un biscuit en ouvrant et fermant sa main : premier geste de reconnaissance qui dit merci. Rapidement, on pourra le faire reculer pour qu’il laisse passer l’adulte, lui faire répéter « Pardon Madame » ou « Pardon Monsieur » lorsqu’il croise une personne et la bouscule un peu. On n’oubliera pas d’exiger un « Bonjour Madame » ou un « Bonjour Monsieur » et non simplement un « Dis : bonjour » tout en continuant sa conversation.




Lire aussi :
Mon enfant dit des gros mots, comment réagir ?

S’atteler signifie que rien ne se fait du premier coup, mais que seule la constance, c’est-à-dire la répétition, porte du fruit. Cette constance ne sera efficace que si elle est cohérente, c’est-à-dire si l’enfant subit les conséquences de son impolitesse. Tu ne veux pas dire bonjour ? On rentre à la maison. Tu n’as pas tenu la porte à la dame ? Tu vas t’en excuser. Mon petit n’a pas dit merci ? Je lui enlève son gâteau de la main, le cœur gros, mais certaine qu’ainsi je l’aime en lui voulant du bien.

Inès de Franclieu


JEUNE FEMME RECONNAISSANTE

Lire aussi :
La politesse : l’importance des « mots magiques » à tout âge !

Tags:
ÉducationEnfants
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite