Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 28 septembre |
Saints Laurent Ruiz et 15 compagnons
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Bilan de couple : où en êtes-vous dans votre relation ?

shutterstock_267570308.jpg

Goodluz - Shutterstock

Edifa - publié le 30/12/20 - mis à jour le 21/12/21

La nouvelle année est une occasion idéale pour faire le bilan de son couple et cultiver davantage son jardin conjugal. Quelques conseils pour réussir cet exercice.

La nature offre de bien beaux paysages : luxuriance de couleurs, de chants d’oiseaux, de bourdonnements d’insectes. Les jardiniers sont fiers de leurs récoltes. Normal, c’est la saison. Mais si les salades ont poussé, c’est qu’elles ont été d’abord semées, puis arrosées et binées régulièrement. Peut-être a-t-on dû les protéger des pluies abondantes ou du soleil trop ardent. Et des limaces gourmandes et sans-gêne. Les rhododendrons ont généreusement fleuri parce qu’on leur a apporté les compléments dont ils avaient besoin, parce que le lierre et le liseron ont été soigneu­sement arrachés. Et ainsi de toutes ces plantes qui font les délices de l’œil et du palais. Un beau jardin n’est pas le fruit du hasard, mais le résultat de beaucoup de soins, de travail… Et d’amour aussi. Un peu comme notre relation conjugale. Si nous en prenons soin, elle pourra être aussi belle que le plus beau des jardins.

La nouvelle année peut être l’occasion de relire l’année écoulée : de quelles attentions nous sommes-nous gratifiés ? Quelles mauvaises herbes avons-nous laissé germer et grandir sans en être forcément conscients, tels le peu de tendresse échangée, le manque de temps à deux, les petites rancœurs accumulées ? Nous allons devoir sarcler, bêcher, arroser notre jardin conjugal. Mais comment ? Et par où commencer ?

Les bons outils pour cultiver le jardin conjugal

Tout d’abord en prenant conscience de l’éventuelle jachère sentimentale et sexuelle de notre relation de couple. Où en sommes-nous de notre présence l’un à l’autre ? De notre complicité ? Du ­partage de nos projets ? De nos rêves ? De notre intimité sexuelle, spirituelle ? Ensuite, en prenant les bons outils pour la faire fructifier. La bienveillance, qui nous évitera les phrases assassines et nous aidera à être dans une écoute plus grande de notre conjoint. La tendresse, qui agit comme un véritable engrais de l’amour et qui comblera notre insatiable besoin d’être aimé. Le temps, qu’il est nécessaire de prendre, régulièrement, pour se retrouver en amoureux.

Peut-être allons-nous avoir besoin de conseils. Un ami plus expérimenté, un jardinier émérite, quelques ouvrages spécialisés… Il nous faut compter sur des « personnes ressources » qui viendront nous conforter et nous accompagner dans nos projets pour maintenir le rythme. Régularité et patience, la réussite en dépendra. Et nos amis diront en venant chez nous : « Comme il est beau, votre jardin ! », et s’exclameront avec Salomon : « [Sa] bien-aimée est comme le lys entre les chardons, [Son] bien-aimé comme le pommier parmi les arbres du verger » (Ct 2, 2-3).

Marie-Noël Florant

Tags:
Couplenouvel an
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite