Aleteia
Mardi 20 octobre |
Sainte Adeline

Partager une chambre avec son frère ou sa sœur, une chance

MNStudio I Shutterstock

Edifa - Publié le 10/10/20

Faire cohabiter plusieurs enfants dans la même chambre représente de nombreux bénéfices, à condition de bien s’y prendre et de respecter le rythme et l’intimité de chacun.

Quand j’étais petit, changer de chambre, c’était comme changer de place dans la classe, mais en plus drôle : un petit événement. La disposition des lieux reste gravée dans nos mémoires et des souvenirs précis y sont reliés. Dans bien des familles, il y a la chambre des petits et celle des grands et puis un jour, un grand a sa chambre pour lui. Cette entité géographique domestique marque discrètement les étapes d’une histoire de famille.

Le partage de chambre aide à mieux se comprendre

Chez certains, j’ai constaté une autre manière de faire qui m’étonne et me semble bénéfique. Ils mettent ensemble un petit et un grand, de même sexe. Les rythmes sont différents, mais au moins ils ne peuvent s’ignorer ni s’éviter. Surtout, c’est l’occasion de « travailler » les relations dans les fratries. Le plus grand y exerce un petit apostolat envers le plus jeune – souvent, il lui fait faire sa prière – et il a charge d’âme à l’échelle de la famille. Ce côtoiement contribue à ce que grands et petits se connaissent vraiment. Car on peut être frères et sœurs et mal se connaître. Au fil de ce temps vécu sous le même toit, il faut que les liens se tissent au-delà des disputes et des frottements.

« Dans la fratrie, il y a quelque chose à construire, une sociabilité du quotidien, une bienveillance de l’âme, un apostolat familial »

Je suis bien convaincu qu’en dehors de la famille d’autres lieux peuvent beaucoup compter pour se construire. Il reste que, dans la fratrie, il y a quelque chose à construire, une sociabilité du quotidien, une bienveillance de l’âme, un apostolat familial. En fait, au-delà du lien de la chair et du sang, c’est le lien du corps de Jésus qui se tisse et s’incarne dans le quotidien. Certes, chaque enfant est unique et chaque famille aussi. C’est justement pour cela que le réalisme de l’éducateur qui se laisse inspirer par l’Esprit du Seigneur résiste aux modélisations.

Le marquage de territoire entre frères et sœurs freine parfois le nécessaire décentrement de soi. Dit autrement, le détachement et le don de soi, ça s’apprend déjà dans la fratrie. Sans prôner l’entassement ni supprimer les espaces d’intimité, cette itinérance dans la maison peut aider parfois à regarder autrement son frère et à le comprendre mieux. Ceux de la fratrie sont bien ces prochains qu’il faut apprendre à aimer… Que Jésus nous commande d’aimer… Et Lui n’avait « pas de pierre où reposer la tête », dormant probablement aux côtés d’un nouveau disciple chaque soir.

Père Vincent de Mello


DEUX SOEURS EN TRAIN DE MARCHER

Lire aussi :
Quand avoir une soeur rime avec bonheur

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
chambreÉducationfratrie
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
WEB2-SAMUEL PATY-AFP-000_8TB6FJ.jpg
Agnès Pinard Legry
Professeur décapité : des intentions de prièr...
Agnès Pinard Legry
Avec le couvre-feu à 21h, les paroisses contr...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
WEB2-ERIC DUPOND-MORETTI-AFP-080_HL_NORCHARD_1209116.jpg
Agnès Pinard Legry
La discrète visite d’Éric Dupond-Moretti à la...
MORNING
Cerith Gardiner
Dix paroles inspirantes pour commencer sa jou...
Edifa
Connaissez-vous vraiment toutes les missions ...
Afficher La Suite