Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 18 avril |
Saint Parfait de Cordoue
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Couple : ces trois mots qui font grandir l’amour

Para małżonków pije kawę w nowocześnie wykończonej kuchni

Prostock-studio | Shutterstock

Edifa - publié le 08/09/20 - mis à jour le 08/01/24

Il suffit de quelques mots très simples pour bâtir un amour véritable. Et vous les connaissez certainement !

L’amour conjugal, familial et plus largement fraternel, doit toujours présider à notre être-ensemble, cet amour qui nous vient de Dieu. Pour que cet amour soit durable, de qualité, et non provisoire, il va falloir “bâtir sur le roc de l’amour véritable” nous dit le pape François, et non sur “les sables des sentiments qui vont et viennent” au gré des rencontres. Et pour bâtir cet amour, il est indispensable de se dire chaque jour en couple ou en famille ces trois simples mots : “S’il-te-plaît ?” ; “Merci” et “Pardon”.

1
S’il-te-plaît

“S’il-te-plaît” marque le respect et la délicatesse que toute relation appelle. L’amour ne s’impose pas, mais s’offre. Si tu veux, s’il te plaît, c’est-à-dire “si cela te plaît” (au sens premier) : cette délicatesse d’attitude est sans doute à méditer par chacun d’entre nous dans notre environnement toujours plus agressif et violent. Notre conjoint, nos enfants, seront sans aucun doute touchés par cette douce attention.

2
Merci

“Merci” marque la gratitude pour ce que nous donne l’autre. Remercier peut parfois paraître superflu, voire inutile. “Pourquoi remercier de toutes ces petites choses quotidiennes qui ne sont que normales ?”, disait un jeune homme en baisse de régime amoureux. Tout simplement parce que si notre conjoint ne les faisait pas, elles ne seraient pas faites !

3
Pardon

“Pardon” – la reconnaissance de ces actions petites ou grandes – provoque chez qui les reçoit une bouffée de bien-être qui va bien au-delà du devoir accompli. Une agréable façon de signifier l’amour donné et échangé.

Un trésor pour le couple

Si les deux premiers mots sont essentiels, le troisième est indispensable à toute vie épanouie. Et d’autant plus indispensable dans la vie conjugale. En effet, savoir reconnaître que l’on a blessé (consciemment ou non) et en demander “pardon” est sans doute un des sommets de l’amour qui s’accomplit. Un trésor bien souvent insuffisamment exploité dans nos relations avec notre conjoint. Sa mise en œuvre, au-delà de l’amour-propre mis à mal, est un chemin d’approfondissement de l’intimité conjugale. L’humilité ainsi générée ouvre profondément le chemin vers Celui qui donne la vie. Ne nous privons pas de ces petits mots qui nous grandissent en faisant grandir notre amour.

Marie-Noël Florant

Tags:
AmourCoupleMariage
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite