Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconAu quotidien
line break icon

Recadrer son conjoint quand il dérape en public, tout un art

arguing, couple, friend,

By fizkes | Shutterstock

Edifa - Publié le 13/07/20

Une remarque ou des propos blessants, un comportement désagréable vis-à-vis d’autres personnes… Il arrive que notre conjoint nous fasse honte en public. Faut-il le réprimander sur le coup, devant tout le monde ?

« Mon mari me reproche de le rabrouer en public. Or j’estime que je ne peux le laisser dire des choses inexactes ou blessantes pour ses interlocuteurs, confie Louise, désemparée. Nous avons essayé d’en parler, mais chacun campe sur ses positions. Nous avons l’impression d’être dans un dialogue de sourds. » Ne vous est-il jamais arrivé de vivre une telle situation et de rester, vous aussi, dans une perplexité blessée ? En effet, quelle est l’attitude juste quand on entend son conjoint dire des paroles qui vous choquent par leur maladresse, leur inexactitude, leur violence, ou parce que vous craignez la gêne de l’interlocuteur ? Louise a choisi de réagir sur le champ en privilégiant de ménager la tierce personne, quitte à essuyer les foudres conjugales. Ce qui ne manque jamais d’arriver, car la personne « remise à sa place » est atteinte dans son amour propre. Mais est-ce la bonne attitude à adopter ?

Une écoute attentive des ressentis de chacun

Vérité contre charité ? Et charité pour qui ? Ici, celui à qui le conjoint s’adresse. Cette attitude révèle souvent une finesse de l’analyse de l’instant, le souci de ne pas blesser autrui. Et aussi la gêne, la honte de voir le conjoint dans un comportement que l’on n’admire pas. Mais n’aurait-il pas droit, lui aussi, à notre délicatesse ? Comment faire alors pour tenir ensemble la justesse du propos et la bienveillance dans la relation ? Dans ce cas précis, il est nécessaire d’en reparler ensemble, à tête reposée, après avoir reconnu, de part et d’autre, le côté excessif des paroles échangées et s’être demandé pardon pour les blessures infligées.

« Pourquoi ne pas se faire toutes les remarques une fois rentré chez soi ? »

Le mari de Louise se rend-il compte de la portée de certains de ses propos ? Pense-t-il que, parfois, il peut être maladroit, voire faire mal ? Essaie-t-il de comprendre la position de son épouse, la honte qu’elle ressent parfois ? Et Louise se rend-elle compte que ses interventions pour « défendre l’attaqué » sont ressenties comme irrespectueuses par son mari ? Qu’il est lui-même « mort de honte » devant ce désaveu public ? Une écoute attentive des ressentis de chacun permet dans un deuxième temps de voir plus loin que son ego blessé.

Dans un troisième temps, de nouvelles façons de vivre en couple avec les autres doivent être redéfinies. Ne dit-on pas qu’il ne faut pas laver son linge sale en public ? Pourquoi ne pas se faire toutes les remarques a posteriori, une fois rentré chez soi ? Chacun pourra apprendre à mieux voir les limites à ne pas dépasser en société. Avec le désir, en ligne de mire, de respecter le commandement de Jésus « Aimez-vous les uns les autres ».

Marie-Noël Florant


PRZEPRASZAM

Lire aussi :
Couple : la prière à réciter après une dispute

Tags:
Couple
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite